Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /home/u509540937/domains/aromatips.be/public_html/wp-content/themes/basil/functions.php on line 472

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /home/u509540937/domains/aromatips.be/public_html/wp-content/themes/basil/functions.php on line 472
Les alternatives écologiques au papier toilette | Aroma'Tips

Si comme moi vous essayez de diminuer votre empreinte écologique, vous vous êtes sûrement déjà demandé s’il était possible de vivre sans papier toilette. J’ai fait des tests, j’ai enquêté et je reviens avec un article pas glamour certes, mais qui nous concerne tous : les alternatives écologiques au PQ !

Pourquoi se passer de PQ ?

A priori le papier toilette n’a pas l’air d’être une priorité lorsqu’on s’engage dans une voie écologique. On va dire que par rapport à la pollution des usines, aux perturbateurs endocriniens dans nos produits de soin ou à la malbouffe qui nous entoure, ça paraît même être une goutte d’eau dans l’océan.

Voici quelques chiffres pour vous donner une idée de l’ampleur du problème :

Il faudra donc que nous plantions près de 400 arbres par personne pour absorber votre usage quotidien, et que nous renouvelions les stocks d’eau potable (car oui on utilise de l’eau potable pour fabriquer du PQ et pour l’évacuer aussi de nos toilettes !) de presque 17 tonnes par an pour « éponger » notre dette écologique.

Si on n’utilise pas de papier toilette, on ne fait pas d’énormes économies : 90 EUR par personne en France environ par an. Ce n’est donc pas pour gagner de l’argent qu’on va vouloir se débarrasser du PQ.

Se passer de PQ a d’autres avantages, et nous les verrons au moment de passer en revue les alternatives. Vous êtes prêts à passer aux choses sérieuses, maintenant ?

Les alternatives au PQ qui marchent vraiment

Pourquoi je dis « qui marchent vraiment » parce qu’il y a des solutions qui paraissent sympa mais qui dans la réalité ne sont ni pratiques ni franchement hygiéniques. On en parlera aussi, que vous puissiez bénéficier de mes essais – ratés !

Voici donc mon top 4 des solutions les plus écologiques et les plus faciles à mettre en oeuvre :

  • la douchette fixée à votre toilette
  • le bidet
  • les lingettes lavables et réutilisables
  • le gant de toilette

Si vous avez bien lu, toutes ces options utilisent de l’eau

La douchette

Cet accessoire de toilette venu directement du Japon, pays où on ne rigole pas avec le confort et l’hygiène sur le trône, est pour moi le plus pratique à utiliser, même s’il demande un petit investissement de départ. Il en existe à partir de 10 EUR et jusqu’à 50 EUR en fonction des options de jet que vous choisissez. Parlons sérieusement : il vous faudra un jet un peu puissant pour bien nettoyer vos fesses après la grosse commission ! Il ne vous reste plus qu’à laisser sécher tout ça naturellement si c’est la saison chaude, ou à passer un petit coup de serviette à cet endroit là et vous êtes couverts.

Les avantages :

  • propreté
  • rapidité
  • convient à toute la famille

Les inconvénients :

  • petit investissement de départ (et par toilette si vous en avez plusieurs)
  • le côté humide dans la culotte le temps que ça sèche peut en incommoder certains

Le bidet

Le bidet est laid, on sait tous ça depuis Vincent Lagaf et son tube ! Mais côté écologie et hygiène, on fait difficilement mieux, car contrairement à la douchette, le bidet permet aussi de se laver au savon après nos besoins, ce qui sera apprécié par ceux très à cheval sur l’hygiène. On le sait peu, mais dans 60% des habitations où on trouve des toilettes, on trouve aussi des bidets en Europe.

Les avantages :

  • propreté impeccable
  • rapidité
  • convient à toute la famille

Les inconvénients :

  • gros investissement par rapport aux autres solutions
  • espace nécessaire pour mettre le bidet
  • consomme plus d’eau que la douchette

Les lingettes lavables

Si on loue ou qu’on ne peut pas modifier la configuration de sa salle de bains pour diverses raisons, alors la solution que je vous conseille ce sont les lingettes lavables. Il existe plusieurs manières de les gérer : certains remplissent un seau, les gardent quelques temps puis les lavent en machine au bout de quelques jours. J’ai essayé mais dans les tropiques, l’eau stagnante attire les moustiques, ça ne fonctionnait donc pas pour moi.

Pour faire les lingettes, j’ai simplement découpé une vieille serviette de bain, puis j’ai surjetez les bords à la machine à coudre, on peut aussi faire une découpe au ciseau cranteur qui évite de devoir coudre. A chacun de trouver sa technique préférée. Coût total : 0 EUR !

Concrètement, j’utilise les lingettes à chaque passage au toilette. Je les mouille avant (le robinet de la baignoire est tout proche) et je les lave rapidos après chaque passage, puis je les suspens sur une barre pour faire sécher les serviettes. Quand il y en a quelques-unes qui s’accumulent je les mets dans ma machine hebdomadaire.

Les avantages :

  • propreté, si on a de l’eau à portée de main
  • chacun sa couleur de lingette
  • consommation d’eau minimale

Les inconvénients :

  • il faut avoir impérativement un robinet d’eau dans ses toilettes
  • Pas d’une hygiène irréprochable
  • il faut un espace pour faire sécher et stocker ses lingettes avant de les laver.

Le gant de toilette

Le gant de toilette c’est la version minimaliste des lingettes. Hyper simple, hyper pratique, on peut aussi faire une toilette de chat devant le lavabo si on est très à cheval sur l’hygiène, bref il a tout pour plaire, et chacun peut avoir le sien, voire les siens. Par rapport à la lingette, il sèche moins vite et on l’évitera donc au profit des lingettes dans des salles de bains humides, surtout en hiver.

Mêmes avantages et inconvénients que les lingettes donc.

Les solutions qui n’ont pas marché pour moi ?

  • le seau d’eau avec une éponge, comme font les Asiatiques et de nombreuses personnes au Moyen-Orient. C’est très minimaliste mais l’éponge à se partager c’est un peu bof, bof… 🙂
  • Le papier toilette en tissu, enroulé comme du vrai papier toilette. J’avais déjà essayé avec du sopalin lavable et honnêtement, c’est galère : il faut tirer fort, les boutons pression c’est chiant à mettre, et au final, autant prendre des lingettes individuelles. Je ne recommande pas mais il y en a à qui ça doit plaire !

Quelques situations spéciales

Pour anticiper sur d’éventuelles questions, voici les cas spéciaux – vous allez voir, c’est la partie vraiment pas glamour de l’article, vous serez prévenus !

Si on a la diarrhée : le mieux c’est clairement la douchette ou les lingettes individuelles, mais je vous conseille alors de les mettre à tremper dans une bassine avec de la lessive directement.

Si on a ses règles : au début j’utilisais du papier toilette (toute la famille n’est pas passée au PQ lavable) mais maintenant j’utilise mes lingettes. Je conseille d’en avoir de couleurs sombres pour éviter les tâches, ou de faire tremper directement après comme pour la diarrhée.

Je réponds à toutes vos questions – sans tabou et avec humour – sur mon compte Instagram alors n’hésitez pas, venez me rejoindre et découvrir d’autres astuces pour réussir sa transition écologique sans chichis et avec des infos vraies de gens qui ont testé avant d’en parler.

Laquelle de ces 4 solutions avez-vous choisi personnellement, ou laquelle vous attire le plus ?

Je vous laisse sur une petite mise en scène de WC qui vous fera bien rire, car tellement vraie ! En français : envoie-moi un texto si tu n’as plus de PQ – je sais que tu es sur ton téléphone 🙂

Laisser une réponse

+ twenty four = thirty one

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Aroma'Tips