Connaissez-vous le vinaigre ou cidre de feu ? C’est une préparation à base de vinaigre de cidre de pomme (ou dans mon cas de vinaigre de pomme maison) dans lequel on fait macérer des plantes aux vertus anti-infectieuses, antivirales et/ou antifongiques.

Dans cet article je vais vous apprendre à faire du vinaigre de feu vous-même avec les plantes que vous avez sous la main au jardin, à utiliser pour stimuler votre système immunitaire en hiver ou à soulager divers petits maux.

L’origine du vinaigre ou cidre de feu

La tradition d’utiliser du vinaigre pour faire macérer des plantes est presqu’aussi ancienne que la médecine par les plantes. On peut citer notamment le vinaigre des 4 voleurs, célèbre pour avoir permis à 4 bandits d’échapper à la peste à Toulouse au 17ème siècle. Il a été inscrit au Codex pharmaceutique en 1748 et fut longtemps vendu en officine comme antiseptique naturel à usage externe. Découvrez la recette complète du vinaigre des 4 voleurs

Le fait d’utiliser du vinaigre comme solvant pour extraire les principes actifs des plantes utilisées n’assure cependant pas à votre préparation une efficacité maximale. C’est pourquoi, puisque mon vinaigre va surtout servir à renforcer mon système immunitaire, j’y ajoute un mélange d’eau et d’alcool à 40° (de la vodka ou de l’eau de vie) dans les proportions que nous verrons ci-dessous. Christophe Bernard de Althea Provence explique bien l’intérêt des différents solvants en herboristerie ici.

L’eau et la vodka sont les meilleurs solvants pour extraction, et le vinaigre, lui, vient apporter d’autres propriétés à la préparation finale, comme de conserver mieux les plantes fraîches mises à macérer et d’être naturellement antiseptique. Si vous faites ce vinaigre de feu pour des enfants, vous pouvez cependant vous limiter au vinaigre.

Quelles plantes choisir pour le vinaigre ou cidre de feu ?

Pour faire un vinaigre de feu qui stimulera votre système immunitaire, il faut utiliser des plantes aux propriétés antiseptiques, anti-bactériennes et antivirales. On peut aussi utiliser des plantes adaptogènes, qui ont la propriété d’aider notre corps à mieux gérer les stress. Enfin, vous pouvez aussi vous tourner vers des plantes toniques et qui réchauffent le corps, d’où l’appellation « de feu » accolée à votre vinaigre médicinal.

Regardons en détail quelles plantes sont utiles, et si elles sont locales ou pas (je distingue les climats tempérés et tropicaux).

Plantes de climat tempéré intéressantes pour le vinaigre de feu :

  • Thym, romarin, sauge, menthe, laurier noble, sarriette et surtout origan : nos herbes aromatiques bien connues ont des propriétés anti-infectieuses et antivirales de premier ordre.
  • Echinacée, tulsi ou basilic sacré, astragale : des plantes adaptogènes qui poussent facilement dans nos jardins
  • Ail et piment apporteront du feu et des propriétés toniques, antiseptiques et antivirales majeures.

Plantes de climat tropical (ou autre) intéressantes pour le vinaigre de feu :

  • Eucalyptus, ravintsara, tea tree, callistémon (ou rince-bouteilles) : les feuilles et/ou écorces de tous ces arbres sont fortement anti-infectieuses et antivirales. Et bonne nouvelle ! En plus elles ont bon goût 🙂
  • Ginseng de Sibérie, éleuthérocoque, rhodiole, ashwagandha sont parmi les plantes adaptogènes les plus intéressantes pour un vinaigre de feu.
  • Gingembre, poivre noir, cannelle, curcuma, clou de girofle : des épices et des rhizomes qui vous apporteront tonus et propriétés médicinales intéressantes pour lutter contre les infections bactériennes et virales.
Les épices, un formidable outil pour stimuler les défenses immunitaires de notre corps

Il est donc important de choisir des plantes de votre environnement dans l’idéal, car les plantes locales permettent aussi de lutter plus efficacement contre des maladies locales (bon en cas de pandémie, il est plus important de se diriger vers les plantes les plus puissantes, mais tout en respectant aussi notre environnement).

Ma recette de vinaigre de feu

Voici comment je prépare et utilise le vinaigre de feu (version pour adultes ou enfants de plus de 12 ans, si moins, ne pas ajoutez l’eau et l’alcool).

Pour un bocal à conserve à fermeture hermétique de 1 litre de contenance, il vous faut (je précise que j’habite dans les tropiques et que tous les ingrédients se trouvent dans mon jardin) :

  • 500ml de vinaigre de cidre de pomme ou de vinaigre de pomme maison
  • 100ml d’alcool à 40° (vodka ou eau-de-vie)
  • 100ml d’eau (minérale ou de source dans l’idéal)
  • 4 gousses d’ail épluchées
  • 2 phalanges de gingembre épluchés
  • 1 piment
  • 1 poignée de chacune des herbes aromatiques suivantes : thym, sauge, origan, romarin
  • 2 poignées de feuilles de callistémon (pour le goût et ses propriétés antiseptiques et fébrifuges). On le sait peu en Europe, mais le callistémon est très utilisé en Afrique pour faire baisser la fièvre et lutter contre les infections bactériennes. En plus, il a un goût extra.

Coupez grossièrement les ingrédients et mettez-les à macérer dans le mélange de vinaigre, d’alcool et d’eau. Fermez le bocal et laissez macérer pendant 15 jours minimum dans une pièce obscure ou recouvert d’un torchon.

Au bout de 15 jours, vous pouvez filtrer le mélange, le mettre en bouteille et le conserver au frigo (cela atténue un peu la force du mélange) pour vous en faire une cure. Pour cela, versez une cuillère à soupe dans un verre d’eau à prendre le matin à jeun pendant 15 jours max. Ca dépote haha ! Vous pouvez ajouter du miel dans votre vinaigre, cela ressemblera alors plus à un oxymel (je vous en propose une recette ici).

Vous pouvez aussi l’utiliser en usage externe de la manière suivante :

  • contre les piqûres d’insecte
  • comme antiseptique en cas de plaie ouverte (ca pique, attention)
  • comme régulateur de transpiration (lingette sous les aisselles)
  • en cataplasme chauffé sur le torse en cas d’affection respiratoire (bronchite, pneumonie, Covid)
  • en lotion capillaire pour supprimer les pellicules, les irritations du cuir chevelu et stimuler la pousse des cheveux.

Voilà, j’espère vous avoir donné envie de tester votre propre vinaigre de feu. N’hésitez pas à partager vos propres recettes ci-dessous. Et prenez soin de vous cet hiver !

Laisser une réponse

1 + seven =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Aroma'Tips
Minimum 4 characters