L’oxymel, ça fait un peu mystérieux, mais c’est bête comme bonjour quand on y pense. D’ailleurs, les premiers à y penser étaient les Grecs anciens, et tout philosophes qu’ils étaient ils n’en oubliaient pas non plus de soigner leur corps avec les moyens du bord. Et au bord de la Méditerranée, les herbes médicinales ne manquent pas.

Bon, revenons à notre oxymel, ce mélange de vinaigre de cidre de pomme et de miel dans lequel infusent des herbes aromatiques et médicinales. Je vous explique à quoi ça sert, comment le fabriquer en 2 temps 3 mouvements, et comment l’utiliser. C’est parti !

A quoi sert l’oxymel ?

Hippocrate, le même qui a dit « Que ton alimentation soit ton médicament », parle de l’oxymel comme d’une panacée en médecine. C’est vrai que ce mélange très simple à faire avec des ingrédients très courants a de nombreux atouts :

  • le vinaigre de cidre de pomme est antiviral, antibactérien et antifongifuque. C’est aussi un bon solvant pour extraire les propriétés médicinales des plantes qu’on fait infuser dedans. Et il se conserve des mois sans problème.
  • le miel est antibactérien et adoucissant, ce qui est intéressant pour les refroidissements et tous les maux de gorge. Et son goût sucré masque un peu l’amertume du vinaigre !
  • les herbes aromatiques apportent leurs vertus médicinales : souvent antibactériennes et digestives, parfois toniques, parfois apaisantes. Le choix est immense et dépend de ce que vous avez dans le jardin et de vos goûts personnels.

On ne peut pas dire que consommer de l’oxymel va vous guérir d’une grippe ; par contre, sur un rhume ou une angine, il permettra au corps de se rétablir plus vite et de se détoxiquer.

Comment faire de l’oxymel ?

Comme souvent, je vous propose 2 variantes :

  • l’oxymel selon Hippocrate
  • l’oxymel version « je suis pressé.e »

L’oxymel selon Hippocrate

La version originale de l’oxymel est facile à faire :

  • prenez une bouteille à large goulot ou un bocal à conserve
  • ajoutez des herbes aromatiques jusqu’en haut, sans tasser. Romarin, sauge, thym, mélisse, menthe et verveine sont mes préférées pour leurs nombreuses vertus et leur goût ensemble, mais le choix est vaste !
  • remplissez à moitié de vinaigre de cidre de pomme et de miel pour l’autre moitié, en laissant un peu d’air en haut de votre récipient pour retourner la bouteille de temps en temps.
  • Attendez 3 semaines avant de vous filtrer et de vous servir – oui je sais, patience 🙂

Personnellement, je préfère souvent mettre 2/3 de vinaigre et 1/3 de miel car l’acidité du vinaigre ne me gêne pas. A vous de doser en fonction de votre goût, sans dépasser 1/2 pour le miel sinon gare aux caries ! Cette version est plutôt médicinale et peut se conserver 6 mois à 1 an selon les plantes que vous avez fait infuser.

L’oxymel version « je suis pressé.e »

Une autre manière de consommer l’oxymel est en cure plus longue pour un effet detox. Dans ces cas là, vous pouvez préparer une eau aromatisée à l’oxymel que vous pourrez emmener avec vous dans votre gourde ou votre thermos pour la consommer tout au long de la journée.

Pour cela il vous faut :

  • 500ml d’eau
  • 1 cuillère à soupe de vinaigre de cidre de pomme
  • 1 cuillère à soupe de miel
  • des herbes aromatiques pour remplir la gourde sans tasser.

Mélangez tout et mettez au frigo. Au bout de 48h, vous pouvez consommer votre eau détox. N’enlevez pas les herbes : plus vous attendez, plus l’eau sera aromatisée.

Comment utiliser l’oxymel ?

L’oxymel pur est un remède médicinal. Tout comme un sirop il faut en prendre une cuillère à soupe 3 fois par jour, mais privilégiez le matin à jeun car c’est là qu’il sera le plus efficace.

Le choix des plantes médicinales sera déterminé par le type d’oxymel que vous voulez créez. Voici quelques exemples :

  • thym, hysope et menthe poivrée : pour les maux de gorge et les affections respiratoires ;
  • romarin, sauge et baies de sureau : pour les refroidissements et les grippes ;
  • verveine citronnée, fenouil et menthe
    verte : pour faciliter la digestion.

Vous pouvez aussi bien sûr diluer l’oxymel dans de l’eau ou faire la version « je suis pressé » :-). Dans ce cas là, on cherche plutôt à nettoyer son corps (détox) et à rééquilibrer son terrain acido-basique.

En mode détox, l’important est de choisir des plantes qui ont bon goût. Mon oxymel détox préféré c’est verveine et mélisse… Mmmmmh.

A vous : bonne cueillette et bonne préparation de vos futurs oxymels !

Laisser une réponse

36 + = forty five

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
Minimum 4 characters