Posted by on 20 janvier 2018

Le savon d’Alep est sans conteste mon savon préféré. J’en adore l’odeur, la texture, l’histoire. Et puis après avoir passé un mois en Syrie il y a des années de ça et avoir goûté aux VRAIS savons d’Alep, dur dur de retrouver son bonheur en Europe, surtout avec la guerre en cours en ce moment.

Du coup, j’avais envie de faire mon propre savon d’Alep, et bien que la recette originale utilise la cuisson à chaud, j’ai décidé de le faire en saponification à froid (SAF pour les intimes) pour garder au maximum les propriétés du macérat huileux de baies de laurier qui fait tout le charme de cette recette.

Les baies de laurier que contient ce savon ont des propriétés purifiantes et régénérantes, et il est donc recommandé pour les peaux à imperfections (parfaite pour mon pré-ado du coup) et les cheveux avec des pellicules.

Une technique pour accélérer la phase de cure : la SaFour

Par contre, j’ai testé une nouvelle technique pour accélérer la cure (la période de séchage du savon) car pour le savon d’Alep en mode SAF, il faut attendre de 6 à 9 mois avant de pouvoir vraiment utiliser son savon, comme l’on utilise que de l’huile d’olive qui sèche beaucoup plus lentement que l’huile de coco par exemple, utilisé dans ma recette de savon exfoliant précédente.

Ca s’appelle la SaFour (terme inventé par La Cosméto de Coco) et consiste à préparer un savon en saponification à froid mais à commencer la cure dans un four à chaleur très douce (idéalement 50°C). Je vous en parle plus en détail dans la recette.

Technique de saponification a froid Safour

Recette du savon d’Alep version SaFour

ingredients pour le vrai savon d'AlepComme pour toutes les recettes de savon en SAF il faut bien respecter toutes les précautions d’usage, utiliser des gants, un masque et des lunettes de protection, et surtout toujours mettre la SOuDe A l’eau (astuce mnémotechnique, le SODA) et jamais l’inverse.

Pour 500g de savon surgraissé à 8% il vous faut :

  • 440g d’huile d’olive bio, dont 40g à ajouter à la trace
  • 100g de macérat huileux de baies de laurier (que vous pouvez faire vous-mêmes ou acheter dans le commerce)
  • 67g de soude caustique
  • 140g d’eau (déminéralisée dans l’idéal)
  • optionnel – quelques feuilles de laurier pour imprimer leur trace sur vos savons au moment du séchage.
  • optionnel – 20 gouttes d’essence de citron (c’est surtout pour l’odeur, car le citron dans les savons fait ressortir les senteurs).

Préparez la lessive de soude en ajoutant l’eau à la soude et laissez reposer dans un endroit frais et aéré (moi je mets sur mon balcon). Faites chauffer doucement le mélange d’huiles (idéalement au bain-marie, mais j’ai un peu la flegme…) jusqu’à atteindre 45°C.

Quand vos deux mélange lessive et huiles sont à 45%, versez la lessive dans les huiles et mixez régulièrement et pas trop fort jusqu’à obtention d’une trace fine. Ajoutez à ce moment-là l’huile supplémentaire (et le citron), et quand la trace est plus épaisse, versez dans votre moule.

Quand la préparation a un peu durci, vous pouvez ajouter les feuilles de laurier pour imprimer leur trace. Normalement vous pouvez enfourner directement votre préparation (en protégeant celle-ci avec un film plastique), mais pour les besoins décoratifs, j’ai attendu 72h avant de l’enfourner.

Savon d'Alep maison SAFPassez votre préparation au four à 50°C (four électrique dans l’idéal, sans chaleur tournante) pendant 2-3h, puis laissez refroidir et démoulez. Vous pouvez également comme moi démouler après la première phase de séchage, et enfournez vos savons déjà formés (du coup ne dépassez pas 2h).

Faites une cure entre 24h et 7 jours (moi je laisse toujours plus longtemps pour le plaisir d’attendre avec impatience de pouvoir tester mes savons), et c’est parti ! Le savon d’Alep est très doux pour la peau et se conserve très longtemps.

Saviez-vous que les roses au parfum le plus extraordinaire viennent également de Syrie ? Ce sont les roses de Damas avec lesquelles on fait l’huile essentielle de rose, l’huile essentielle la plus chère au monde ! C’est la raison pour laquelle j’ai auss choisi des roses pour prendre en photo mon savon, ces deux ingrédients me renvoient directement en Syrie et aux merveilleux hammams que l’on peut y trouver (ou que l’on y trouvait, notamment à Alep).

savon dAlep et rose de Damas

 

Comments

Be the first to comment.

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!