Je suis la version sauvage d’une plante que l’on consomme volontiers en tisane. Mon nom latin vient du celte ferfaen : j’étais, pourles Celtes, une herbe sacrée ! Associée à Vénus chez les Romains, j’étais aussi tressée en couronne et posée sur la tête des ambassadeurs de l’époque à Rome.

Mes usages thérapeutiques sont peu connus : je suis digestive, anti-inflammatoire, je soulage les problèmes d’anxiété et de vertiges. Mais j’ai aussi des contre-indications, notamment pour les personnes souffrant d’insuffisance hépatique ou étant sous anticoagulants. 

Je suis comestible, même si mon goût plutôt amer n’est pas vraiment incitatif !

Qui suis-je ? 

.

.

.

.

.

Réponse : la verveine officinale ou verveine sauvage (Verbena officinalis)

 

 

Laisser une réponse

+ forty four = 51

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Aroma'Tips
Minimum 4 characters