Voilà un savon sans huiles essentielles qui sera particulièrement adaptée aux peaux des bébés ou des personnes à la peau sensible et qui vous apportera de la douceur en hiver. Sa fabrication est un peu compliquée par la présence simultanée de lait animal et de miel, deux produits qui changent la réaction de saponification et nécessitent quelques précautions.

Suivez le pas à pas pour le refaire chez vous. Attention, les règles de base de la saponification s’appliquent : consultez mon article général sur les savons SAF pour un petit rappel avant de vous lancer.

Et sachez que ce savon fera une phase de gel. Si vous ne savez pas ce qu’est la phase de gel, je vous invite à jeter un coup d’oeil au très bon article du blog Rêvons savons.

Des précautions particulières pour le lait et le miel

Pour faire un savon au lait de chèvre (ou de vache, d’ânesse, de brebis), il faut éviter que le lait ne brûle lorsque vous l’incorporez à la soude caustique. Voici 3 options que vous pouvez tester (pour cette recette j’ai choisi 2 de ces 3 options) :

  • Faire un granité de votre lait en le mettant au congélateur suffisamment longtemps, puis incorporez-le à la soude sous cette forme.
  • Commencer par une lessive de soude avec la proportion totale de soude et la moitié de la quantité de liquide sous forme d’eau. Attendre 30min, puis ajoutez doucement le lait.
  • Refroidir la lessive de soude en faisant un bain-marie glacé pour votre récipient contenant la soude et le lait.

Pour le miel, il faut savoir qu’il accélère la trace et fait chauffer le mélange acides gras et lessive de soude. Là encore, vous avez plusieurs options pour ajouter le miel :

  • Diluer le miel dans l’eau de votre lessive de soude. Le plus simple, mais celui qui préserve le moins les propriétés adoucissantes du miel
  • Ajouter le miel en même temps que vous mélangez les huiles et la lessive de soude.
  • Ajouter le miel à la trace. Le top pour préserver le miel, mais si vous faites cela, vous serez assuré d’avoir une phase de gel à votre savon. Ce n’est pas un problème en soi mais c’est bon d’en être conscient.

Recette du savon lait de chèvre, miel et avoine

Je me suis inspirée de plusieurs recettes pour faire ce savon, dont celui au lait et miel de Caroline du blog Mes recettes naturelles dont je vous reparlerai bientôt.

Pour environ 1000g de savon saponifié à froid, il vous faut (le tout bio) :

  • 300g d’huile d’olive
  • 225g d’huile de coprah
  • 150g d’huile de colza
  • 100g d’huile de tournesol
  • 75g d’huile de ricin
  • 117g de soude caustique
  • 138g d’eau
  • 138g de lait de chèvre cru (de préférence)

A la trace :

  • 2 cuillères à café de macérât de calendula (fait maison si possible, voici la recette)
  • 2 cuillères à café de miel
  • 3 cuillères à café de son d’avoine (ou de flocons d’avoine mixés)

Pour la déco (optionnel) :

  • flocons d’avoine
  • copeaux de cire d’abeille

Dans ma version vous aurez une belle phase de gel qui va toucher tout le savon sauf les bords extérieurs. Si vous voulez éviter la phase de gel, optez pour les options ci-dessus qui chauffent le moins la préparation, ou combinez toutes les options dans le cas du lait.

Préparez votre matériel de saponification à froid et protégez-vous au maximum vos gants, vos yeux et votre bouche.

Pesez tous vos ingrédients, puis mettez le lait de chèvre au congélateur. Préparez la lessive de soude en mélangeant la soude dans l’eau et entreposez-là dans un endroit frais et aéré (sur le balcon dans mon cas).

Faire fondre l’huile de coprah, puis ajoutez les autres huiles et assurez-vous que la température des huiles ne dépasse pas 25° C. Sortez le granité de lait et ajoutez-le doucement à la lessive de soude que vous pouvez refroidir encore en faisant un bain-marie avec de l’eau glacée (comme sur la photo). Cela évite au lait de cuire et permet de garder une belle couleur caramel clair.

Ajoutez la lessive de soude à votre base d’huiles quand les deux sont à 25° C – dans l’idéal. Au moment de la trace, ajoutez les 2 cuillères de calendula et les 2 cuillères de miel, puis le son d’avoine et mélangez encore un bon coup.

Transvasez dans votre moule, décorez, puis après quelques minutes, couvrez d’un film alimentaire (bee wrap fait maison dans l’idéal, pas du plastique cracra) et laissez au frigo toute une nuit.

Sortez le savon du frigo le lendemain matin et en fonction de la dureté de votre savon, attendez encore 12-24h avant de démouler et de couper votre savon. Laissez sécher au moins 4 semaines, même 6 si vous pouvez.

L’odeur de ce savon est très douce et sa couleur très naturelle donne envie de le manger. Il fait une mousse très onctueuse et se tient très bien grâce à sa combinaison d’acides gras de différents types. Et à part l’huile de coprah, il n’utilise que des ingrédients locaux !

Avez-vous déjà essayé de faire un savon avec du lait ?

2 Commentaires

  • Dominique
    Publié 10 January 2019 13 h 47 min 0Likes

    Bonjour
    Avez-vous une recette pour stimuler une thyroide fatiguée , de petite taille?
    Je suis en hypothyroidie et j’aimerai aller mieux. Merci beaucoup
    Dominique

    • Aurelie Valtat
      Publié 12 January 2019 20 h 23 min 0Likes

      Bonjour Dominique, tout dépend de votre type d’hypothyroïdie, Hashimoto ou autre ? Je vous propose de m’écrire un email à info@aromatips.be pour que je puisse vous orienter au mieux. Bien à vous, Aurelie

Laisser une réponse

18 + = twenty three

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
Minimum 4 characters