Voici une nouvelle recette de savon saponifié à froid, surgraissé au macérat de calendula fait maison (par ici pour la recette) et parfumé aux huiles essentielles d’anis étoilé, de fenouil doux et de litsée citronnée.

Les propriétés de ce savon sont très intéressantes pour les personnes à la peau sensible, un peu grasse, qui souffrent d’acné et qui ont du mal à se motiver le matin. Un savon à mettre donc d’urgence entre les mains des ados ! Et comme il sent bon le pastis, il va faire des heureux aussi parmi les hommes de la famille cet hiver je sens 🙂

Recette du savon à l’anis et au calendula

Pour presqu’un kilo de savon surgras à 8%, il vous faut (le tout bio si possible) :

  • 300g d’huile de coprah 
  • 150g d’huile d’olive
  • 150g d’huile de sésame
  • 75g d’huile de ricin
  • 105g de soude caustique
  • 220ml d’eau déminéralisée ou peu calcaire

Un peu avant la trace :

  • 54g de macérât huileux de calendula
  • 7ml d’huile essentielle d’anis étoilé
  • 7ml d’huile essentielle de fenouil doux
  • 7ml d’huile essentielle de litsée citronnée
  • des poudres ayurvédiques pour le marbrage (moi j’ai pris neem et amla pour un dégradé du brun au jaune)
  • des grains d’anis étoilé et d’anis vert pour décorer.

Commencez par bien désinfecter tout votre matériel. Ceci n’est pas une recette pour débutant, mais si vous vous lancez, lisez d’abord mon article sur la saponification à froid. Mélangez la soude à l’eau (jamais l’inverse), puis laissez agir pendant 45-60min jusqu’à ce que la lessive de soude atteigne une température de 35 ou 40 degrés.

Faites fondre doucement l’huile de coprah au bain-marie, puis ajoutez les autres huiles. Quand la température des huiles est la même que celle de la lessive de soude, mélangez les deux, puis ajoutez directement les huiles essentielles et le macérât. Normalement je les mettrai à la trace, mais comme nous voulons réaliser un marbrage et que cette base prend assez vite, il vaut mieux s’y prendre plus tôt.

Versez la moitié de votre mélange dans le fond du moule, puis séparez le reste dans trois gobelets en papier dans lesquels vous aurez au préalable mis vos poudres. Mixez la base et la poudre puis versez rapidement vos 3 coloris en ligne dans le sens de la longueur de votre moule. Vous avez 3 lignes de couleurs différentes.

Pour le marbrage, prenez une baguette chinoise en bois et commencez par passer la baguette perpendiculairement à vos lignes de couleur. Développez vos propres marbrures à partir de là. Normalement seule la partie supérieure sera marbrée, le reste du savon restera couleur crème.

Réservez pendant 24h puis démoulez. J’ai testé au moule en dur et non pas en silicone et contrairement à mes craintes, le savon n’a pas été trop difficile à démouler, mais si vous avez un doute, vous pouvez ajouter du film plastique (moi je n’en utilise plus).

Au bout de 48h, vous pouvez découper en tranches et faire sécher pendant au moins 4 semaines, en hiver par précaution, je laisse toujours 6 semaines de séchage. Plus la cure est longue et mieux le savon tient une fois dans la salle de bains.

Ce savon sent très très bon et son odeur plaira aux hommes. Le fenouil et la litsée contribuent à chasser la mauvaise humeur et l’angoisse, l’anis et les poudres ayurvédiques vont purifier la peau et le calendula va nourrir et cicatriser celle-ci en profondeur.

Si seulement je pouvais partager l’odeur de mes savons avec vous !

Plus d’idées ?

Voici d’autres recettes de savon à faire soi-même pour vous inspirer :

2 Commentaires

  • Caroline
    Publié 27 November 2018 8 h 52 min 0Likes

    Merci Aurélie pour cette recettes. Ils sont superbes !

    • Aurelie Valtat
      Publié 27 November 2018 21 h 31 min 0Likes

      merci !

Laisser une réponse

− one = 7

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
Minimum 4 characters