Lorsque l’on se coupe ou que l’on se fait une sérieuse égratignure, on a des réflexes de l’enfance, mais on ne pense pas forcément aux plantes – sauf si on a vécu à la campagne. Et c’est dommage car les plantes peuvent complètement remplacer les produits de pharmacie dans le soin des petites coupures et égratignures.

Voici comment en 4 étapes :

1. Nettoyer la plaie

Pour nettoyer une plaie si nécessaire, rien de tel qu’un peu de savon doux avec de l’eau. Pas besoin de plantes à ce stade.

2. Désinfecter la plaie

Huile essentielle de tea tree
Le tea tree, mon réflexe désinfection des plaies

Pas besoin d’alcool ou de biseptine pour désinfecter une plaie, si vous avez de l’huile essentielle de tea tree, elle a une action antiseptique et antibactérienne idéale. D’autres alternatives incluent le ravintsara, le palmarosa ou la lavande aspic.

Et non, cela ne pique pas, contrairement à l’alcool, youpi ! Mettez-en une goutte pour une coupure et pour une égratignure plus grande, diluez dans du miel. Celui-ci arrête les saignements et aide à la cicatrisation, on en reparle donc aussi ci-dessous.

3. Arrêter le saignement

ciste ladanifere-HE
Le ciste, un hémostatique puissant

Deux huiles essentielles font effet rapidement sur de petites coupures : le ciste ladanifère (le plus efficace selon moi) et le géranium rosat.

Parmi les plantes fraîches hémostatiques, il y a l’achillée millefeuille dont vous pouvez frotter les feuilles sur votre coupure. La benoîte et le géranium herbe à Robert, deux plantes qui poussent facilement en forêt ou aux abords, sont également efficaces, mais moins.

4. Aider à cicatriser

Huile essentielle d'hélichryse
L’hélichryse, sus aux cicatrices

Le choix est assez vaste pour accélérer la cicatrisation d’une plaie ouverte en phytothérapie et en aromathérapie.

Ma préférence va à l’hélichryse italienne, mais vous pouvez également utiliser la lavande fine, le palmarosa, le ciste ladanifère.

Et pour diluer l’huile essentielle, vous avez le choix entre l’huile de rose musquée, le macérat de millepertuis et l’huile d’argan.

Sans compter le miel dont l’action cicatrisante a été démontrée par de nombreuses études scientifiques. Le miel de manuka est notamment utilisé dans les cas de greffes de peau ou de brûlures graves en hôpital.

 

Laisser une réponse

− 4 = five

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
Minimum 4 characters