Posted by on 10 mars 2018

Ca y est, j’ai enfin passé le cap ! Depuis janvier je ne me lave les cheveux qu’une fois par semaine ou même tous les 10 jours, et sans aucun shampoing liquide du commerce, seulement avec mon nouveau shampoing solide fait maison. Au bout d’un mois j’ai voulu changer pour essayer un shampoing solide du commerce, donc je vous fais aussi un comparatif par rapport à ce shampoing.

Je suis assez contente de la recette, que j’ai depuis améliorée. Je vous dis tout dans cet article !

Pourquoi un shampoing solide ?

J’avais testé mon premier shampoing solide il y a plusieurs années chez Lush qui font des produits qui sentent super bon, mais j’avais été déçue pour 2 raisons :

  • shampoing solide maisonles shampoings de Lush ne sont pas du tout écologiques, ils contiennent un tensio-actif, le lauryl sulfate de sodium, qui est un détergent sulfaté hautement irritant et décrié par les dermatologues, les médecins et les défenseurs des droits des consommateurs. Ils contiennent également d’autres produits chimiques ou irritants comme du parfum et d’autres agents chimiques. Très peu pour moi !
  • ceux que j’avais testés ne duraient jamais très longtemps contrairement aux shampoings solides fait maison ou les versions écologiques que j’ai pu tester depuis.

Je suis passée outre cette mauvaise expérience et j’ai décidé de faire mon shampoing solide moi-même, à partir de la recette de Pink Coconut que j’avais trouvé intéressante et équilibrée. Après tout, les shampoings solides sont plus écologiques, plus économiques et, paraît-il, plus efficaces !

J’ai un peu améliorée la recette avec mes connaissances en aromathérapie et en soins naturels, mais avant, j’ai adapté ma routine cheveux pour que mon shampoing solide réponde réellement aux besoins de mes cheveux. Comment et pourquoi ?

Une routine cheveux adaptée à l’usage des shampoings solides

Brosse et peigne en bambou

Si vous décidez de passer aux shampoings solides, il ne s’agit pas simplement de remplacer votre shampoing liquide industriel par un shampoing solide plus écologique. Il vous faudra également adapter votre routine pour être le plus doux et le plus respectueux possible de vos cheveux et de votre cuir chevelu :

  • Lavez vos cheveux moins souvent, une fois par semaine devrait largement suffire. Si votre cuir chevelu graisse rapidement, utilisez une brosse en poil de sanglier et brossez-vous tous les jours avec, voire deux fois par jour. Vous pouvez aussi faire des shampoings secs – je n’ai jamais essayé mais les échos que j’en ai sont très positifs.
  • Pensez à remplacer l’après-shampoing par un rinçage au vinaigre de cidre (qui adoucit et démêle les cheveux) ou créez  un spray démêlant sanas rinçage (voici une recette que j’ai testée).

Si vous adaptez votre routine cheveux, vous tirerez le maximum de bénéfices de votre shampoing solide. Voici donc la fameuse recette, choisie parce qu’elle était la plus naturelle possible, et mon retour sur celle-ci ⤵.

Recette du shampoing solide pour cheveux normaux

Pour un shampoing solide de taille correcte, en forme de gros cannelé, il vous faut (le tout bio de préférence) :

  • 1 moule à cannelé (ou autre moule de la forme de votre choix)
  • 20 gr. de poudre de sidr, pour les cuirs chevelus sensibles, irrités
  • 10 gr. de poudre de guimauve, pour faciliter le démêlage et gainer le cheveu
  • 10 gr. de poudre d’ortie piquante, fortifiant capillaire
  • 14 gr. de SCI, un tensioactif dérivé de l’huile de coco, présenté sous forme de poudre granulée, très bien toléré par la peau. Si vous voulez que votre shampoing mousse, mettez 25g de SCI (voir explications ci-dessous)
  • 7ml d’huile végétale de brocoli, facilite le démêlage, apporte de la douceur et brillance aux cheveux
  • 25 ml d’eau
  • 10 gouttes d’huile essentielle d’ylang-ylang ou de romarin à cinéole
  • de la glycérine végétale, hydratant.

Comme pour tous les cosmétiques maison, assurez-vous que vos mains et votre matériel sont bien propres.

Mélangez d’abord le SCI à l’eau tiède, puis ajoutez les poudres en mélangeant doucement. Je ne conseille pas d’utiliser un fouet, plutôt une fourchette car la pâte se coince dans le fouet, pas pratique ! Rajoutez ensuite l’huile de brocoli.

A ce stade, j’ai dû ajouter 10ml d’eau en plus que dans la recette de Pink Coconut (ce que j’ai reflété dans les proportions au-dessus), et c’était encore assez sec. J’ai donc ajouté ma touche perso – de la glycérine végétale et de l’huile essentielle d’ylang-ylang jusqu’à obtenir une pâte que je peux rouler en boule.

Tassez bien la boule dans votre moule, il faut vraiment tasser au maximum pour que le shampoing soit bien solide et ne s’effrite pas. Laissez sécher 24h, démoulez et laisser encore sécher 24. Votre shampoing est prêt pour usage.

Le verdict : pas de mousse mais une odeur pas désagréable

J’ai fait maintenant 4 shampoings avec et mes enfants l’ont également testé. Voilà les points positifs :

  • facile à prendre en maison
  • odeur pas désagréable, d’herbe fraîchement coupée. Je m’attendais à pire, et je crois que l’ylang-ylang a limité les dégâts 🙂
  • consistance ferme, pas de grumeaux
  • très économe, nous avons déjà fait 10 shampoings et le bloc a à peine diminué de volume.

Maintenant les points négatifs :

  • il ne mousse pas du tout ! En soi ça ne me dérange pas, mais du coup, on doit en mettre plus pour arriver au même résultat, mais si côté lavage je ne vois pas une grande différence et que mes cheveux sont quand même propres.
  • en coulant il laisse l’eau un peu verdâtre, ce qui oblige à rinçer le bac à douche ou le bain après usage. Ca part vite, mais du coup ça demande un peu plus d’effort qu’un shampoing industriel qui ne colore pas l’eau.

Expérience plutôt positive, mais j’ai adapté ma recette pour y mettre 10g de SCI en plus, même si du coup ça rend le shampoing un peu moins naturel.

La comparaison avec le shampoing solide de Lamazuna

Parce que je doutais un peu de moi au début de l’aventure des shampoings solides, j’ai décidé d’acheter un shampoing solide écologique dans le commerce. J’en ai choisi un qui semblait plébiscité par de nombreux utilisateurs, de la marque Lamazuna. Il m’a coûté 9,90 EUR, ce qui est plutôt cher quand on sait ce que coûte un shampoing solide fait soi-même – environ 2/3 de moins !

Je l’ai testé en conditions normales mais également après un bain d’huiles et voici ce que j’en pense :

  • il ne sent pas aussi bon que mon shampoing maison, même les enfants me l’ont fait remarquer, c’est dire 🙂
  • il mousse plus que le mien, même si la différence n’est pas flagrante
  • il est très économe également
  • il laisse mes cheveux un peu plus rêches qu’avec mon shampoing maison, ce qui est un peu décevant vu que j’ai choisi le modèle cheveux secs alors que j’ai plutôt les cheveux normaux. Il aurait du les nourrir plutôt, non ?

Bref, au final, je suis très contente de cette comparaison car je préfère de loin mon shampoing à moi ! Par contre, j’ai trouvé qu’après le bain d’huiles hebdomadaire de mes cheveux, il était plus efficace que mon shampoing. Du coup, je le garde pour après les bains d’huiles, et j’utilise mon shampoing pour les soins normaux.

Et vous, quelle a été votre expérience des shampoings solides ? 

Comments

  1. Les proportions idéales pour un shampoing solide maison naturel | Aroma'Tips - […] vous souvenez que, le mois dernier, je vous avais présenté mon premier shampoing solide maison presque 100% naturel, avec…

Leave a Reply

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!