Posted by on 14 novembre 2017

huile essentielle de romarin à cinéoleL’hiver approche et, avec lui, son cortège d’épidémies virales et bactériennes. A cette saison, il est bon d’avoir sous la main une huile essentielle comme le romarin à cinéole, efficace à la fois pour prévenir, soigner et remettre sur pied dans les cas d’infection aux voies respiratoires.

Le romarin est une plante aromatique de la famille des lamiacées que l’on connaît surtout en cuisine. Il existe en trois versions en aromathérapie, selon qu’il est plus ou moins chargé en cinéole, camphrone ou vérbénone, des molécules aux propriétés différentes.

Propriétés et bienfaits

A chaque phase d’une infection respiratoire ou d’une maladie ORL, le romarin à cinéole vous aide.

Avant la maladie :

  • il assainit l’air ambiant et prévient la propagation d’épidémies par son effet anti-infectieux.

Pendant la maladie, le romarin agit comme :

  • anti-inflammatoire pulmonaire et respiratoire,
  • décongestionnant par son effect expectorant, mucolytique.

Après la maladie, il agit comme :

  • tonifiant général pour le corps et l’esprit,
  • tonique circulatoire et musculaire.

Le romarin est l’essence idéale pour la convalescence.

Utilisation

Le romarin s’utilise essentiellement par voie aérienne et orale.

Rien qu’à le respirer vous dégagerez déjà les voies respiratoires. Appliquez-le mélangé à de l’huile de message dans le bas du dos et sur la plante des pieds pour son effet tonifiant. De même, en massage sur les bronches et sur les sinus il va décongestionner et lutter contre l’infection.

Contre-indications

A ne pas utiliser sur les femmes enceintes et allaitantes, ainsi que sur les enfants de moins de 6 ans.

Comments

Be the first to comment.

Leave a Reply

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!