S’il est une recette qui a fait jaser les cours d’Europe, c’est bien celle de l’Eau de la reine de Hongrie, ou Eau de Hongrie. Cette eau de jouvence, aujourd’hui commercialisée par la maison Fragonard et dont l’origine mythique remonterait au 14ème siècle, a plus probablement été inventée par un parfumeur parisien au temps de Louis XIV.

Origines de l’Eau de Hongrie

À l’origine, l’eau de Hongrie était un alcoolat de romarin créé en 1370 pour Elisabeth de Pologne, épouse du roi Charles Robert. La reine de Hongrie en fit un usage si intensif que la légende la transforma en eau de jouvence : elle aurait été demandée en mariage à 72 ans !

En réalité, l’eau merveilleuse commença a être connue et documentée à partir du moment où les dames de la cour de Versailles l’utilisent, d’abord Mme de Sévigné, puis Mme de Maintenon et jusqu’à Marie-Antoinette. Ce n’est qu’avec l’arrivée de l’Eau de Cologne à la fin du 18ème siècle que l’Eau de Hongrie perdit sa réputation d’eau miraculeuse.

Un bon résumé de l’histoire de l’Eau de Hongrie se trouve sur le site de Mademoiselle Saint-Germain.

Recette de l’Eau de la reine de Hongrie

Dans ma recette j’ai voulu combiner à la fois des vertus médicinales et des senteurs agréables, et je suis restée assez proche des recettes de la cour de Versailles tout en la modernisant pour qu’il n’y a pas trop d’ingrédients. Vous pourrez donc refaire cette recette chez vous et l’employez immédiatement, car elle ne nécessite pas de temps de macération contrairement aux recettes anciennes.

Elle ne contient pas non plus d’alcool, ce qui évitera d’assécher la peau. Par contre, cela veut dire qu’à moins d’y mettre un conservateur naturel, vous devrez garder cette eau au réfrigérateur.

Pour un flacon vaporisateur de 200ml, il vous faut (bio de préférence) :

  • 100ml d’hydrolat de romarin à cinéole
  • 45ml d’hydrolat de rose
  • 45ml d’hydrolat de lavande fine
  • 30 gouttes d’extrait de jasmin
  • 18 gouttes d’huile essentielle de bergamote 
  • 12 gouttes d’huile essentielle de géranium rosat
  • 6 gouttes d’huile essentielle de ciste ladanifère
  • 6 gouttes d’huile essentielle d’encens
  • du Solubol pour dissoudre les huiles essentielles dans les hydrolats
  • optionnel : 80 gouttes de Cosgard ou autre conservateur naturel.

Mélangez les huiles essentielles et l’extrait de jasmin au Solubol puis versez le tout dans le mélange d’hydrolats et secouez bien. Refermez bien et conservez de préférence au frais. Vaporisez-en sur votre visage, vos bras et vos jambes tous les matins. N’hésitez pas à frotter pour faire pénétrer avec une lingette ou un petit gant de crin car cela stimulera la micro-circulation sanguine.

Ce soin vous coûtera un peu moins de 7 EUR (en bio) à faire et constituera un cadeau vraiment spécial pour la reine de votre coeur – que ce soit votre maman, votre chérie, votre soeur ou une amie ! Attention, comme le mélange n’est pas entièrement transparent (pour cela il faudra mettre 4 fois plus de Cosgard que dans ma recette, et encore) mieux vaut le conserver dans un flacon en verre ambré ou en métal brossé. En mode récup, c’est encore mieux !

Voici les bienfaits des produits utilisés :

  • romarin : tonique, stimulant, purifiant (pour peaux grasses), stimule la concentration, régénérateur et antirides.
  • rose : astringent, anti-rides, stimulant des peaux ternes.
  • lavande : apaisant, favorise la cicatrisation, purifiant, rafraîchissant.
  • jasmin : apaisant nerveux, antidépresseur.
  • bergamote : apaisant, purifiant, fortifiant de l’esprit.
  • ciste ladanifère : anti-rides très puissant, régénérateur.
  • encens (ou oliban) : tonique cutané, élève l’esprit
  • géranium rosat : tonique cutané, régénérateur, cicatrisant

Avez-vu déjà entendu parler de l’Eau de Hongrie ? 

 

Laisser une réponse

eighty two − = seventy two

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
Minimum 4 characters