Posted by on 9 avril 2018

C’est la bonne saison pour découvrir l’estragon (Artemisia dracunculus) sous forme d’huile essentielle : les allergies respiratoires, et notamment au pollen d’arbres, sont en plein essor et vous pourrez difficilement vous passer de l’estragon quand vous connaîtrez ses propriétés antihistaminiques !

Je ne les ai pas testé personnellement mais la tanaisie (camomille bleue) et la camomille matricaire sont également deux puissants antihistaminiques.

Mais c’est également une plante très connue pour ses vertus digestives et antispasmodiques, qui remplacera avec succès le basilic tropical dans de nombreuses préparations. Et son impact sur nos émotions et notre gestion du stress vaut également le détour. Découvrons ensemble ce que l’estragon, ou herbe à dragon, cache dans sa petite besace.

Propriétés et bienfaits

L’huile essentielle d’estragon a de nombreuses propriétés qui travaillent en synergie à votre bien-être. Elle est fortement :

  • antispasmodique (des muscles lisses notamment), grâce notamment à l’estragol qu’elle contient. Elle est donc utile en cas d’allergie respiratoire car elle calme les spasmes des bronches.
  • stimulante du système digestif, toujours grâce à l’estragol qui active les muscles du tube digestif.
  • antihistaminique, toujours grâce à l’estragol (décidément une molécule miracle !)

L’estragon a par ailleurs des propriétés antivirales, antidouleur et légèrement anti-inflammatoires. Elle sera donc utile en cas de crampes musculaires et des règles douloureuses.

Sur le plan psycho-émotionnel l’estragon est également très intéressant, car l’estragol (eh oui, toujours lui) est aussi un tonique et un stimulant général. En même temps son action antispasmodique va aider à trouver le sommeil et lutter contre le stress ou les angoisses.

Utilisation

Du fait de sa polyvalence, l’estragon intervient sur de nombreuses pathologies. Comme elle est irritante de la peau et légèrement photo-sensibilisante, elle est à utiliser diluée pour un usage en massage, à hauteur de 20% max (1 goutte d’HE pour 4 gouttes d’huile végétale).

Voici quelques recettes simples d’application externe :

  • troubles digestifs : diluez et massez l’abdomen dans le sens des aiguilles d’une montre
  • troubles respiratoires, y compris allergie : diluez et massez le long de la colonne vertébrale et sur le plexus solaire
  • règles douloureuses : diluez et massez le bas-ventre
  • lumbago, sciatique : diluez et massez la zone affectée
  • fatigue, asthénie : diluez et massez le haut du dos, la colonne vertébrale et la plante des pieds
  • hoquet : diluez et appliquer sur le plexus solair
  • spasmophilie : diluez et appliquez sur le plexus et les poignets
  • stress : une trace sous le nez avant le coucher.

La prise orale peut être utile, mais doit se faire avec précaution, 1 trace ou 1 goutte max. à chaque fois, soit sur le palais, soit dans une cuillère à café de miel.

L’huile essentielle d’estragon se prête peu à l’inhalation et à la diffusion, mais elle peut s’avérer intéressante en cas d’allergie respiratoire, combinée à de l’eucalyptus radié et de la camomille romaine par exemple.

Contre-indications

L’huile essentielle d’estragon est interdite aux femmes enceintes de moins de 3 mois et aux enfants de moins de 3 ans. Elle n’est pas recommandée chez les personnes souffrant ou ayant souffert de cancer hormono-dépendant.

Comments

Be the first to comment.

Leave a Reply

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!