Posted by on 17 mars 2018

Quel que soit votre type de voyage, on ne part pas sans sa trousse aroma !

Vous aimez voyager ET vous soigner naturellement ? 9 petits chanceux vont pouvoir suivre mon atelier La trousse aroma de voyage aujourd’hui, mais pour tous les autres, cet article est un bon résumé des conseils et astuces que je partage. 

Ne croyez pas les sites qui vous vendent LA trousse d’huiles essentielles indispensables pour voyager, cela n’existe pas. Tout dépend d’abord de vous : quel âge avez-vous et les autres voyageurs, quels sont vos petits maux habituels ou vos antécédents médicaux, où allez-vous ?

Une fois que vous avez répondu à ces questions, il sera plus facile de créer votre trousse personnalisée, en se limitant à 7 huiles essentielles. Pourquoi 7 ? Parce que 7 flacons, ça tient dans la main, dans la poche de votre veste et c’est facile à transporter. 7 aussi car vous pouvez encore retenir facilement à quoi sert chaque huile essentielle. Au-delà de 7, il vous faudra des connaissances en aromathérapie pour savoir comment utiliser au mieux les huiles que vous aurez emportées.

Voici donc 3 trousses pour différents besoins et qui passent en revue les propriétés d’une quinzaine d’huiles. Choisissez parmi ces huiles celles qui répondent le mieux à votre situation particulière:

Un voyage en terre connue : les 7 mercenaires

Si vous partez en Europe, au Japon, aux Etats-Unis ou dans un autre pays aux normes hygiéniques élevées, voici quelques huiles essentielles qui vous dépanneront pour les petits maux du quotidien. Nous parlerons aussi des maladies d’hiver, que vous pourrez contrer grâce à certaines de ces huiles essentielles. Pour les maladies liées aux climats chauds, reportez-vous au voyage dans un pays tropical.

Tea tree: L’HE d’arbre à thé est la plus vendue des huiles essentielles et pour cause : ses propriétés sont non seulement nombreuses mais largement documentées et prouvées. Elle est anti-bactérienne, antifongique, insectifuge et cicatrisante. Elle lutte efficacement contre les infections uro-génitales. Une HE essentielle parmi les essentielles car très polyvalente et complètement inoffensive, aussi bien en prise orale qu’en application cutanée.

Menthe poivrée : La menthe poivrée est une autre essentielle à mettre dans toutes les valises. Elle vous donnera un petit coup de fouet après le repas, vous aidera à digérer, mais sera également très utile en cas de maux de tête ou de mal des transports, par exemple. Une HE de voyage par essence 🙂

Lavande aspic : La lavande aspic est moins connue que sa grande soeur la lavande fine, et pourtant elle ne manque pas de qualités. Elle est surtout connue pour permettre une régénération rapide de la peau après brûlure, mais soulage également les démangeaisons de celle-ci et les piqûres d’insecte. C’est un bon antidépresseur pour les petits coups de blues en voyage. Elle lutte contre les champignons et les mycoses. Une HE à utiliser par voie cutanée ou à respirer.

Hélichryse : Egalement appelée ‘Immortelle’, cette huile essentielle est particulière et puissante et son odeur peut déplaire. Contrairement aux trois précédentes, elle n’est pas polyvalente mais répond à merveille à un besoin fréquent : celui de soulager des chocs, que ce soit des chocs physiques, comme des bleus, ou des chocs émotionnels. Une HE à ne pas oublier si vous êtes maladroit ou émotif 🙂

Ravintsara : Le ravintsara est l’huile essentielle de choix pour renforcer vos défenses immunitaires en hiver. Elle est fortement antivirale et conseillée pour prévenir et guérir une grippe. C’est également un bon neurotonique. Une HE à utiliser en friction dans le bas du dos et sur l’intérieur des poignets, très régulièrement.

Myrte à cinéole : La myrte toujours verte, du fait de la présence de cinéole, a un effet fortement expectorant et très apprécié en cas de début de bronchite ou de toux grasse. C’est essentiellement pour cette raison qu’on la rajoute dans la trousse de voyage, en particulier si vous êtes sensible des poumons. Une HE à consommer par voie orale, une goutte à la fois 3-4 fois par jour. Complétez avec une goutte de menthe poivrée pour un effet plus fort.

Marjolaine des jardins : La marjolaine des jardins était connue des bonnes soeurs autrefois pour son effet anaphrodisiaque, l’inverse d’aphrodisiaque. Elle agit sur le système nerveux autonome et permet donc de déconnecter très vite de tout choc émotionnel ou de toute angoisse. Elle a aussi un effet sédatif et doit donc être utilisée avec précaution et surtout le soir, avant de dormir. Une HE à consommer avec modération, 1-2 gouttes à masser sur le plexus solaire suffiront à vous faire oublier tous vos soucis et à vous aider à dormir lorsque vous voyagez dans des positions inconfortables – en avion par exemple !

Un voyage dans un pays tropical : les 7 samouraïs

En plus des indispensables tea tree, menthe poivrée et lavande aspic, vous voudrez vous prémunir dans les tropiques contre les moustiques, les touristas, les fièvres et les mycoses. Suivez le guide 🙂

trousse aroma de voyage dans les tropiques

Toujours avec soi, le trio tea tree, menthe poivrée et lavande aspic décrit ci-dessus.

Eucalyptus citronné : Contrairement à l’idée reçue ce n’est pas l’huile essentielle de citronnelle la plus efficace pour repousser les insectes, mais bien l’eucalyptus citronné, à l’odeur similaire. N’en abusez pas si vous ne voulez pas faire fuir les humains également ! Une goutte dans l’intérieur des poignets, derrière les oreilles et au niveau des chevilles devrait suffire pour passer un moment agréable malgré la présence des moustiques. Le diffuseur est sans doute une meilleure idée, et plus économe !

Cannelle de Ceylan : L’huile essentielle de cannelle de Ceylan est connue comme l’Attila des HE. Son pouvoir anti-bactérien est tel que son usage doit être très précis. Elle est parfaite pour lutter contre les infections intestinales, touriste en tête. Attention, pas pour les enfants ! Une HE à consommer avec précaution, 1 goutte dans du miel 2-3 fois par jour en cas de touriste jusqu’à disparition des symptômes, ou encore mieux, sous forme de gélules gastro-résistantes. 

Basilic tropical ou exotique : On a oublié que le basilic, bien connu en cuisine italienne, ne sert pas qu’à aromatiser les plats, mais qu’il permet également une digestion facile. De fait, l’huile essentielle de basilic exotique a de nombreuses vertus liées à la digestion : elle lutte contre les crampes intestinales, elle diminue la sensation de nausée. Le basilic est également anti-inflammatoire, fait baisser la fièvre et favorise la concentration.  Une HE à consommer de préférence par voie cutanée locale (massage du ventre) ou orale, mais jamais plus d’une goutte à la fois.

Origan : L’origan est connu comme l’un des antibiotiques naturels les plus efficaces dans la pharmacopée naturelle. Il est même plus efficace que les antibiotiques contre le staphylocoque doré ! Du fait de sa puissance, il est préférable de l’utiliser sous forme de gélules, que l’on peut acheter tout prêt dans les pharmacies ou magasins bio. Une gélule par jour en préventif vous empêchera d’attraper des maladies tropicales liées à une mauvaise hygiène alimentaire (boire de l’eau croupie ou contaminée par exemple). Cette astuce vient de voyageurs au long cours qui ont voyagé dans les pires conditions mais n’ont jamais été malades de ces conditions difficiles grâce aux gélules. Un must donc pour tout voyage tropical !

Un voyage avec des enfants ou des personnes âgées : les 7 merveilles

Avec les enfants, il faut prendre des valeurs sûres et polyvalentes comme le tea tree, la menthe poivrée, la lavande aspic et l’hélichryse, puis compléter par trois huiles essentielles, une pour les maladies ORL, l’autre anti-inflammatoire (en cas de chute ou de foulure), et la dernière calmante.

trousse aroma de voyage pour enfants et personnes agees

Au trio tea tree, menthe poivrée et lavande aspic déja présenté plus haut, on ajoute l’hélichryse, absolument indispensable aussi bien avec des enfants qu’avec des personnes âgées, les deux se blessant plus facilement que les adultes. 

Eucalyptus radié : L’eucalyptus est l’huile essentielle respiratoire de choix pour les enfants car elle est complètement inoffensive. Appliquée en local, respirée dans un mouchoir ou diffusée dans une chambre d’enfants, on évite de l’avaler. Une HE idéale pour dégager le nez, les oreilles et la gorge.

Gaulthérie (couchée ou odorante) : Quelle que soit la gaulthérie que vous utiliserez, elle permettra de soulager foulures et blessures liées à des chutes par leur pouvoir très anti-inflammatoire. Elle soulagera également les crampes d’estomac et les rhumatismes des personnes âgées. A partir de 6 ans. 

Une HE calmante, au choix lavande fine, mandarine ou néroli. Pour faire revenir le calme après une journée de voyage agitée ou l’excitation de la découverte d’un autre pays, rien de tel que de respirer un peu d’huile essentielle de lavande fine, de mandarine ou de néroli. Les deux dernières ont en outre des vertus sédatives. La lavande fine est connue pour son odeur maternante et rassurera les petits bouts de chou. Des HE à laisser sur un mouchoir dans le lit des petits, 1- gouttes maximum, pour un effet garanti. Moi je préfère le néroli, malgré son prix car rien que de la respirer fait déjà un effet incroyable, et puis je propose déjà une autre lavande dans ma trousse aroma de voyage. 

Et voilà, vous pouvez partir en toute quiétude maintenant. Et vous, c’est quoi vos huiles essentielles indispensables en voyage ?

Comments

Be the first to comment.

Leave a Reply

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!