Fleurs des champs ou fleurs des sous-bois, voici une sélection de 9 fleurs que l’on trouve partout et qui agrémenteront vos plats et feront sourire vos enfants et votre entourage.

Découvrez également mon top 9 des fleurs comestibles de jardin, mon top 9 des fleurs sauvages comestibles au goût extra, et les fleurs toxiques les plus courantes.

Avec ces 4 fiches, vous pouvez commencer à faire des expériences culinaires hors du commun en toute sécurité.

9 fleurs sauvages courantes et comestibles

9 fleurs comestibles sauvages

De gauche à droite et de haut en bas :

La pensée

Les fleurs de pensée (sauvage ou cultivée) ont peu de goût mais sont très décoratives. Elles ont en outre pas mal de propriétés intéressantes : elle est surtout connue pour ses vertus dépuratives et aide à purifier la peau. Elle est diurétique, diphtérique, expectorante, calme la toux, émolliente et légèrement laxative.

La marguerite

Les pétales de la marguerite sont comestibles, mais sans intérêt gustatif. Le bouton floral, au goût un peu amer, est très bon à préparer en câpres. A ne pas confondre avec la pâquerette, beaucoup plus petite, mais également comestible.

La rose trémière

Les pétales de rose trémière sont idéales en salade, ou en fleur entière, préparées confites au sucre ou en tisanes. La rose trémière est adoucissante et laxative. Elle calme les toux et les inflammations.

Le myosotis

De la même famille que la consoude, le myosotis n’a pas de goût mais ses petites fleurs fragiles sont très décoratives. En en ajoutant dans vos plats, vous ne risquez pas de vous « faire oublier » (le petit nom du myosotis en anglais est forget-me-not).

Le coquelicot

Contrairement aux croyances populaires, toutes les parties aériennes du coquelicot sont comestibles : feuilles, pétales et fleur dans son ensemble, et graines. Les fleurs ont un très bon goût, un peu comme la noisette. Comme elles sont fragiles, ne jamais les faire cuire. On fait des sirops et des bonbons avec les pétales, ou des tisanes aux effets sédatifs. 

La véronique

La véronique officinale ou de Perse est une petite fleur allant du blanc au mauve qui n’a pas beaucoup de goût mais est très jolie. Elle peut être utilisée en salade (avec ses jeunes feuilles également) ou dans des desserts.

Le pissenlit

Diurétique et bonne pour l’estomac, la fleur de pissenlit s’accommode de multiples façons : infusées dans du sucre elles donnent le miel de pissenlits appelé cramaillote, ou des sirops.

La mauve

Tout se mange dans la mauve sylvestre ! Ses pétales de fleurs, au goût très doux, se consomment crus, en salade ou en dessert par exemple. On peut aussi en faire du sirop. Les boutons floraux font de belles câpres. La mauve est surtout connue pour ses propriétés antitussives et adoucissantes.

La pâquerette

La fleur de pâquerette se mange, même si je trouve personnellement qu’elle n’a pas un goût extraordinaire. Elle sera en tous cas décorative sur vos desserts, et comme elle est facile à trouver, c’est tout bon pour nous. La pâquerette est tonique a aussi des propriétés calmante dépurative et rafraîchissante. Une autre de ses vertus est de combattre la constipation.

Autres fleurs sauvages comestibles

La liste est longue et en plus la semaine prochaine je vous présente les 9 plantes sauvages qui ont le plus de goût, donc ici je vous fais une petite liste de celles qui sont les plus faciles à trouver en Europe, dans les champs et les bois :

  • fleurs d’agrumes (orange, citron, mandarine, etc.)
  • fleurs d’allium (ciboulette, ail sauvage, etc.)
  • impatiens
  • fleurs de sureau noir
  • lierre terrestre
  • pimprenelle
  • mouron blanc
  • oxalis
  • ronce
  • silène dioïque
  • et bien d’autres.

Laisser une réponse

one + five =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
Minimum 4 characters