Les prairies sont remplies de pâquerettes, ces petites fleurs sans prétention que personne ne s’arrête pour admirer. Et pourtant c’est bien dommage, car elles poussent en quantité et donne un soin naturel qui permet de redonner fermeté et élasticité à la peau.

Et bonne nouvelle : c’est super facile à faire à la maison !

Bienfaits du macérât huileux de Bellis

Bellis perennis (belle pour toujours) est le petit nom latin des pâquerettes – tout un programme ! Sans pour autant vous offrir la vie éternelle, elles ont une propriété intéressante : elles contiennent une substance qui est apaisante et réparatrice pour la peau, et qui  favorise la circulation sanguine. Cet effet tenseur et galbant de la peau est particulièrement adapté dans plusieurs cas :

  • pendant et après une grossesse
  • pour les soins de la poitrine et du buste
  • après un régime pour les personnes en surpoids
  • contre les rides, même si l’effet là n’est pas stupéfiant.

Mais pourquoi un macérât huileux ? C’est une macération de pâquerettes dans une ou plusieurs huiles différentes, on dit souvent huile par facilité, mais le terme correct est donc bien macérât huileux.

Je vous propose dans cet article de découvrir :

  • les 4 méthodes pour préparer le macérât de Bellis, puis
  • les huiles essentielles à ajouter dans votre huile pour un effet tenseur et galbant maximal.

Comment fabriquer un macérât huileux de Bellis ?

Vous avez 4 méthodes et je vous présente les avantages et les inconvénients de chacune. Elles sont toutes au même prix, mais certaines vont aller plus vite que d’autres et seront un peu plus efficaces au final.

Il vous faut :

  • des pâquerettes en quantité
  • un bocal stérile et étanche
  • des huiles végétales de votre choix. Prenez en fonction de votre type de peau et de l’utilisation que vous allez en faire. Je vous en parle plus dans les recettes que je propose en fin d’article.

Le top : la méthode à froid avec des fleurs sèches

Si vous avez la patience, faites d’abord sécher vos pâquerettes. Il faut en ramasser le double de ce que vous pouvez mettre dans le bocal car elles vont réduire avec le séchage.

Faites toujours sécher dans un endroit ombragé et aéré. Un fois sèches, mettez les pâquerettes dans votre bocal, remplissez à ras bord d’huile et fermez.

Mettez en plein soleil pendant 4-8 semaines en fonction de la saison et de la luminosité, et secouez de temps en temps.

Filtrez ensuite les pâquerettes. C’est prêt !

Ma version préférée : la méthode à froid avec des fleurs fraîches

Cette version est très facile à préparer mais votre huile ne sera pas prête avant un moment. Cependant, j’aime la macération solaire car l’huile se gorge également des bienfaits du soleil !

Tassez vos pâquerettes fraîches et équeutées dans votre bocal. Remplissez à ras bord d’huile et fermez.

Mettez en plein soleil pendant 4-8 semaines en fonction de la saison et de la luminosité, et secouez de temps en temps.

Filtrez ensuite les pâquerettes. Vous pouvez l’utiliser 🙂 Il y a toujours un risque de moisissure quand on laisse des fleurs fraîches dans l’huile et qu’on fait sécher à froid, mais personnellement je n’en ai jamais eu. Cela donne une huile un peu plus légère que la première version, du coup j’aime mieux !

Un peu moins efficace : la méthode à chaud avec des fleurs sèches

Une version plus rapide mais un peu moins efficace car les principes actifs des pâquerettes ont moins de temps pour passer dans l’huile.

Faites toujours sécher dans un endroit ombragé et aéré. Un fois sèches, mettez les pâquerettes dans votre bocal, remplissez à ras bord d’huile et fermez.

Il existe plusieurs variantes pour chauffer le mélange, mais voici celle qui donne le meilleur résultat : remplissez votre bocal des pâquerettes séchés et de toute votre huile, puis mettez dans une casserole d’eau frémissante pendant une heure.

Filtrez les pâquerettes et fermez votre bocal. C’est parti !

Pour les paresseux : la méthode à chaud avec des fleurs fraîches

Oyez oyez les gens pressés ! Vous aussi pouvez goûter aux bienfaits de l’huile de Bellis grâce à cette méthode.

Remplissez votre bocal de la moitié des pâquerettes fraîches et de toute votre huile, puis mettez dans une casserole d’eau frémissante pendant une heure.

Filtrez les pâquerettes puis recommencez avec votre deuxième tas de pâquerettes et la même huile que précédemment. Laissez encore frémir pendant une heure dans la casserole, puis retirez du feu et filtrez.

 

Quelques recettes avec du macérât de Bellis

Les huiles essentielles suivantes se marient très bien avec le macérât huileux de Bellis pour renforcer l’effet tenseur et raffermissant sur votre peau. Pour 50ml d’huile de Bellis, ajoutez au choix :

  • 30 gouttes d’huile essentielle de géranium rosat, qui régénère la peau et limite donc le vieillissement des cellules cutanées.
  • 30 gouttes d’huile essentielle de ciste ladanifère, qui resserre les pores de la peau et permet une meilleure circulation sanguine dans celle-ci.
  • 30 gouttes d’huile essentielle d’hélichryse, qui est astringente, cicatrisante et tonifiante de la circulation sanguine.
  • 30 gouttes d’huile essentielle de lavande fine, qui est antibactérienne, régénérante cutanée et apaisante des irritations.

Le top étant bien sûr de combiner 3 de ces 4 huiles essentielles, donc 10 gouttes de chaque dans votre huile.

Laisser une réponse

− two = 2

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
Minimum 4 characters