Je trouvais déjà que faire sa propre lessive au savon de Marseille – qu’elle soit en poudre ou liquide – était un jeu d’enfant et qu’on ne pourrait faire plus simple. Et bien, avec la lessive au lierre j’ai trouvé encore plus simple, sans perdre en efficacité sur du linge normalement sale !

Avant de vous livrer ma recette, j’ai fait pas mal de recherches et posé des questions à celles et ceux qui utilisent déjà cette lessive :

  • ne laisse-t-elle pas de traces sur le blanc ?
  • combien de temps peut-on la conserver ?
  • et sur les taches tenaces, elle marche ?
  • quelles feuilles de lierre prendre, les jeunes ou les vieilles ?

Peut-être vous posez-vous aussi certaines de ces questions. Mon article a pour but de vous guider, mais sachez que je n’en suis moi-même qu’au début, donc si je découvre de nouvelles astuces ou informations scientifiques autour de la lessive de lierre, je l’ajouterai en fin d’article.

Je vous vois piaffer d’impatience, c’est parti ! Je vous partage d’abord la recette, puis vous explique mes essais et pourquoi ça marche.

Recette de la lessive au lierre

Pour environ 750ml de produit fini, il vous faut :

  • 60g de feuilles de lierre (Hedera helix) en bon état (dans l’idéal faites un mélange de feuilles jeunes et plus vieilles)
  • 1l d’eau (j’ai pris de l’eau du puits mais une eau minérale fera aussi l’affaire).

Oui c’est tout : 2 ingrédients qu’on trouve partout ! Si si, du lierre vous en trouvez même en ville, et avec un peu de chance, vous rendrez même service à quelqu’un en l’en débarrassant :-).

Après cueillette (avec des gants si vous êtes sensible aux toxines de la sève du lierre) ne gardez que les feuilles avec leur tige, et passez-les sous l’eau pour les nettoyer. Puis hachez-les le plus finement possible.

Comme nous allons faire une décoction de feuilles de lierre, plus elles sont hachées fin, et plus vous aurez de saponine, le principe actif qui fait mousser et qui lave, dans votre mélange final.

Ajoutez les feuilles dans l’eau et portez à ébullition pendant 15min à feu pas trop fort.

Laissez reposer toute la nuit et le lendemain filtrez et embouteillez. Etiquetez et ajoutez la date car la lessive se conserve environ 1 mois, mais vous pouvez la congeler sans souci également si vous la faites en plus grosses quantités.

A l’usage mettez environ 100ml de lessive – l’équivalent d’un pot de yaourt en verre – dans votre tambour directement ou dans le bac à linge, comme vous voulez.

Pourquoi et comment ça marche ?

Si ça mousse c’est que votre lessive est bonne !

De nombreuses plantes contiennent des saponines et elles ont été utilisées de tous temps pour laver à travers le monde : les noix de lavage ou Sapindus bien sûr, mais aussi la saponaire, les châtaignes ou encore le bois de Panama.

Et le lierre grimpant, donc, qui contient entre 5-8% de saponines. D’ailleurs pour savoir si votre lessive nouvellement préparée en contient, il suffit de secouer la bouteille : si ça mousse, c’est que c’est bon !

Les saponines sont des tensioactifs aux effets détergents. Du coup, ça remplace le savon de Marseille sans souci.

Au niveau efficacité, voici ce que j’ai pu observer moi-même et collecter comme infos auprès de personnes fiables :

  • à 60 degrés et plus, aucune différence avec une lessive du commerce ou une lessive maison au savon de Marseille.
  • à 40 degrés, le linge très sale ne perdra pas forcément ses mauvaises odeurs de transpiration ou d’urine, mieux vaut ajouter alors du bicarbonate au moment de mettre la lessive dans le tambour, environ 1 cuillère à café.
  • à 30 degrés, il faut mettre un détachant (savon de Marseille ou savon noir ou Terre de Sommières) sur les taches un peu plus résistantes ou sèches. Moi je fais ça systèmatiquement, du coup pas de différence pour moi avec cette lessive.

Sur le linge blanc, s’il sèche au soleil, il restera bien blanc. Si vous ne faites pas sécher au soleil, vous pouvez ajouter une cuillère à café de percarbonate de soude pour préserver la blancheur du linge. Il agit vraiment à partir de 60 degrés.

Voilà, j’ai testé des taches de vieux sang, de sauce tomate et de vinaigre balsamique et tout est parti sans souci.

Je pense garder ma lessive au savon de Marseille uniquement pour le linge très sale, youpi les économies que je vais faire !

Alors, ça vous tente d’essayer la lessive au lierre ? Ceux qui ont déjà essayé, quel est votre retour ?

Laisser une réponse

seven + = thirteen

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
Minimum 4 characters