Il est un secret bien gardé des gourmands, c’est que la crème de marrons maison est encore meilleure que celle du commerce. Pourquoi ? Cela tient à deux raisons : la crème de marrons originelle contenaient des brisures de marrons glacés, mais ce n’est quasiment plus le cas aujourd’hui, et deuxièmement il y a du sirop de glucose dans la plupart des crème de marrons aujourd’hui, un ingrédient lourd et qui ne vaut pas un bon sucre de canne bio peu raffiné.

Si comme moi vous êtes fan de crème de marrons, testez ma recette simplissime et qui a été validée par toute la famille, aussi bien par les enfants que les grands-parents !

Le secret de la crème de marrons

Saviez-vous que la crème de marrons résulte d’un accident, un peu comme l’aspirine ? C’est Clément Faugier, un industriel français ardéchois, qui l’inventa par hasard, en tentant d’exploiter les brisures de marrons glacés qui étaient sa spécialité.

Pendant la seconde guerre mondiale la crème de marrons est interdite – ou plutôt on ne délivre pas de tickets de rationnement pour celle-ci, alors Clément Faugier a l’idée de faire valoir le pouvoir fortifiant de la crème de marrons, si bien que celle-ci se trouve en vente en pharmacie sur prescription médicale. J’aimerais bien voir la tête de mon médecin si je lui demandais de me faire une prescription de crème de marrons, tiens !

Toujours est-il que vous vous demandez sûrement pourquoi on l’appelle crème de ‘marrons’ alors qu’elle est faite avec les fruits du châtaignier et non du marronnier ? Et bien sachez que dans le language technique des producteurs de châtaignes, la châtaigne désigne le fruit sauvage du châtaignier, celui qui contient 2-3 amandes sous le tégument, alors que le marron désigne une châtaigne à l’amande unique et plus grosse. C’est le résultat d’un greffage et d’une sélection rigoureuse depuis plus de 100 ans.

Aucun risque de s’empoisonner avec un marron d’Inde lorsque vous mangez de la crème de marrons ou de la dinde aux marrons donc.

Recette de la crème de marrons maison

Pour remplir l’équivalent dun pot de confiture (environ 400g), il vous faudra :

  • 300g de châtaignes pelées au feu
  • 220g de sucre de canne brun
  • 1 gousse de vanille
  • 1 cuillère à café de rhum ambré (vous pouvez aussi remplacer les deux derniers ingrédients par du rhum vanillé)
  • un fond d’eau.

Vous pouvez faire cette recette à partir de châtaignes fraîches ou achetées dans le commerce. Pour rôtir ses propres châtaignes, faites une croix au couteau sur vos châtaignes fraîchement cueillies et triées, puis enfournez-les dans le four préchauffé à 210° pour 20-25 minutes. Vous n’avez plus qu’à les décortiquer. Oui, c’est long, mais c’est divin, alors on s’accroche les gourmands :-).

Mettez le sucre dans une casserole et ajoutez juste assez d’eau pour mouiller le sucre. Faites fondre à feu moyen puis amenez à ébullition. Dans le sirop qui s’est formé ajoutez la gousse de vanille coupée en deux dans la longueur et les châtaignes que vous aurez au préalable réduites en purée (plus c’est fin mieux c’est).

N’hésitez pas à ajouter un peu d’eau dans la purée pour qu’elle ne soit pas trop sèche. Remuez le sirop et la purée pendant 10 bonnes minutes sans vous arrêter : il ne faut pas que la crème de marrons accroche.

Quand elle change de couleur et fonce, ajoutez le rhum ambré (ou le rhum vanillé si vous n’aviez pas de gousse de vanille), et laissez encore cuire 2-3 minutes en surveillant tout le temps.

Transvasez votre crème de marrons dans un bocal à fermeture hermétique, étiquetez puis laissez refroidir avant consommation. Cette crème de marrons se conserve 2-3 semaines hors du frigo et des mois si vous la stérilisez.

Prêt.e à tenter votre première crème de marrons maison ?

Laisser une réponse

+ seventy four = seventy six

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
Minimum 4 characters