L’automne est une bonne saison pour fabriquer sa propre huile de calendula, ou de manière plus exacte son macérât huileux.

C’est une huile bien connue des mamans et des papas, car cette huile est parfaitement adaptée aux soins de la peau de bébé. Elle a des propriétés apaisantes et adoucissantes qui conviendront cependant à de nombreux autres usages et c’est une huile qu’on peut utilement incorporer dans de nombreuses recettes, y compris des baumes, des savons SAF, des chantilly etc.

Propriétés de l’huile de calendula

Le calendula ou souci officinal (Calendula officinalis) est une plante de la famille des astéracées. Ses fleurs ont des propriétés régénérantes de la peau et des muqueuses, et plus spécifiquement il désinfecte, désenflamme et active la régénération cellulaire, aussi bien à l’extérieur du corps qu’à l’intérieur.

Parmi ses autres propriétés intéressantes, citons qu’il est emménagogue (il facilite la venue des règles) et qu’il facilite le retour veineux.

Sur le plan cosmétique il est également anti-oxydant et anti-allergique.

Usages de l’huile de calendula

Combiné à l’huile d’olive dont je me sers pour nombre de mes macérâts maison, le calendula est une huile d’application externe seulement. Elle est efficace en cas de :

  • problèmes de peau type eczéma, acné, psoriasis
  • allergie cutanée
  • varices et couperose
  • peau irritée, asséchée ou sensibilisée
  • piqûre d’insecte
  • brûlure et coups de soleil
  • radiothérapie
  • croûtes de lait
  • après-rasage, etc.

Recette du macérat huileux de calendula

Pour cette recette il vous faut :

  • de l’huile d’olive bio première pression à froid
  • des fleurs séchées de calendula.

Si vous achetez les fleurs en herboristerie, assurez-vous qu’elles viennent bien avec le capitule vert car celui-ci renforce les propriétés de la plante.

Remplissez votre bocal ou récipient hermétique de fleurs séchées, puis ajoutez l’huile d’olive jusqu’à ras bord.

En été on peut faire une macération solaire, c’est à dire laisser au soleil pendant 21 jours (et couvrir le bocal la veille, le jour et le lendemain de la pleine lune), mais comme les beaux jours sont passés, contentez-vous de laisser le bocal bien à la lumière pendant au moins 4 semaines, voire 6 selon votre latitude.

Vous pouvez utiliser le macérât directement sur les plaies ou la peau à traiter, ou vous en servir comme base pour créer un baume ou une crème. En saponification à froid l’huile de calendula est très intéressante en surgraissage pour des savons très doux qui respectent les peaux sensibles.

Qui a déjà utilisé une préparation à base de calendula ? 

 

Laisser une réponse

− one = one

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
Minimum 4 characters