Posted by on 11 août 2018

J’avais décidé en achetant une vieille ferme à rénover et à transformer en maison de vacances de faire tous les meubles moi-même. J’avais alors intérêt à aimer le style minimaliste dans ma maison car les meubles fait main prennent plus de temps à construire qu’il n’en faut pour aller tout acheter au magasin !

Mais j’ai tenu bon pour l’instant, et à part les chaises et les caissons de ma nouvelle cuisine (et là encore, je vous raconterai, mais j’aurais mieux fait de les faire moi-même), tous les meubles de la maison sortent de l’atelier maison #grossefierte.

Si l’envie de faire vos meubles vous taraude mais que vous n’avez pas encore passé le cap, voici un article qui répondra aux questions les plus fréquentes que vous pourriez vous poser. N’hésitez pas à me contacter si vous voulez plus d’infos ou les plans de certaines de mes créations, que vous trouverez dans mon album photo menuiserie DIY.

1. Je ne suis pas douée de mes mains, puis-je quand même construire mes propres meubles ?

A priori la réponse est non, mais il existe aujourd’hui des astuces qui vous permettront de créer vos propres meubles sans être une grande bricoleuse. Vous trouverez facilement sur internet des pas à pas avec des listes d’achat de matériel et de bois à faire découper.

Vous n’avez plus qu’à assembler les pièces en suivant le pas à pas et vous n’aurez même pas à investir dans des machines pour couper le bois, juste une bonne perceuse et une visseuse.

Voici quelques sites pour vous donner des idées et un livre que je recommande absolument, de nombreuse idées de meubles me sont venues en le parcourant :

2. J’habite en appartement, puis-je quand même fabriquer mes propres meubles ?

C’est sûr, c’est moins pratique que de disposer d’un jardin et d’un endroit pour stocker votre bois et vos outils (comme moi), mais c’est possible. Dédiez un placard à votre activité bricolage par exemple. Utilisez des bâches pour protéger vos meubles pendant que vous faites vos découpes de bois, ou mieux, utiliser un aspirateur à poussières que l’on peut fixer sur certains outils de découpe ou de travail du bois.

3. Quels outils faut-il pour créer ses propres meubles et combien coûtent-ils ?

Si vous ne faites pas vos découpes vous-mêmes, vous pourrez vous contenter d’une bonne perçeuse, visseuse et de divers vis, chevilles, mèches à bois et têtes de vis, ainsi que de clous et d’un marteau, de colle à bois, d’un mètre ruban, d’une équerre et d’un niveau pour vérifier que votre meuble est bien droit. Pour les finitions, vous aurez besoin de papier de verre et de peinture.

Si vous comptez découper votre bois ou vos panneaux vous-mêmes, il vous faudra en plus :

  • une scie circulaire ou une scie à ruban (obligatoire)
  • une scie sauteuse (pas obligatoire mais très utile pour faire des découpes au centre du bois et pour des découpes non linéaires).
  • des serres-joints
  • un établi (pas obligatoire, vous pouvez travailler sur une table qui ne craint rien également, mais utile).
  • une défonceuse comme celle sur la photo ci-contre si vous comptez faire des moulures, des rainures ou travailler le bois de manière plus artistique (optionnel).
  • un gabarit de perçage pour vis en biais (optionnel) : ce petit outil permet de mettre des vis qui seront ensuite invisibles dans vos meubles. C’est le petit secret de menuisier !

Au final, l’investissement de départ variera entre 200 et 500 EUR en fonction de la qualité de vos outils. Prenez plutôt du moyen de gamme et des marques qui assurent un bon SAV que les premiers prix si vous comptez en faire un usage régulier, l’investissement vaut vraiment le coup et sera vite amorti par les économies que vous allez faire.

4. Quel type de bois utiliser pour mes meubles ?

Il existe principalement 3 types de bois que vous pouvez utiliser pour vos meubles (en ordre décroissant de prix) :

  • des bois pleins, les plus beaux et les plus chers, mais qui n’offrent pas de planches très larges. Les tasseaux et les bandeaux décoratifs sont toujours en bois plein.
  • des lamellés-collés de bois plein, ce qui permet de créer des planches ou panneaux plus larges (comme les plans de travail de cuisine par exemple).
  • des panneaux manufacturés, qui se déclinent en contreplaqué (pour les fonds de meubles par exemple), le médium ou MDF, et l’aggloméré, le dernier n’étant vraiment pas recommandé si vous lancez dans la fabrication de meubles car peu résistant et difficile à manier.

Parmi les bois pleins, il existe des essences tendres comme les résineux (pin, sapin) et des essences dures (chêne, hêtre, érable, noyer…). Gardez les essences dures pour la façade et l’ossature de votre meuble et préférez les essences tendres pour le reste de la construction car elles sont plus faciles à travailler et plus légères. 

5. Quelles sont les astuces de bricoleur à connaître ?

Il y en a tant ! On apprend à force de pratiquer, mais c’est sûr que si j’avais connu les 5 trucs suivants avant de commencer, j’aurais travaillé plus vite et mieux.

  1. Ne choisissez que des planches très droites, si possible sans noeuds et très sèches.
  2. Commencez toujours par calculer la surface totale nécessaire dans chaque panneau pour en acheter le moins possible et éviter de nombreuses chutes.
  3. Poncez et peignez toujours dans le sens du fil du bois.
  4. Terminez toujours un projet de menuiserie avant d’en entamer un autre.
  5. Et enfin, la plus importante, découpez toujours vos pièces au fur et à mesure dans le bois, pour coller aux plus près des dimensions réelles de votre meuble (lorsque vous découpez vous-même).

J’espère que ces réponses vous donneront envie de vous lancer. Commencez petit et apprenez sur le tas avant de vous lancer dans des projets pharaoniques !

Comments

Be the first to comment.

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!