Posted by on 3 avril 2018

Connue depuis des millénaires et utilisée surtout pour les rites religieux, l’encens (ou oliban, nom latin Boswellia carterii) est une résine d’arbres de la famille boswellia, qui ne poussent que dans quelques régions du Soudan, d’Ethiopie, du Yémen et de Somalie.

C’est surtout son usage en diffusion qui est connu et qui permet de créer une atmosphère propice à la méditation, à la concentration et à la relaxation. Mais peu de personnes connaissent ses vertus médicinales. En voici un aperçu !

Propriétés et bienfaits

La résine d’encens, qui est mentionnée 113 fois dans l’Ancien Testament, est distillée pour en faire une huile essentielle au parfum capiteux et intense. Sa diffusion durant les rites religieux du bassin méditerranéen pendant l’Antiquité s’explique également par sa forte teneur en monoterpénols, qui ont des effets bénéfiques sur la santé.

L’huile essentielle d’encens, ou oliban, est :

  • immuno-stimulante, en limitant le stress oxydatif grâce à la présence des monoterpénols.
  • antiseptique, notamment atmosphérique. Les monoterpénols là encore agissent pour lutter contre les champignons et les bactéries.
  • régénérant cutané, grâce aux alpha-pinènes contenus dans l’huile. Ce n’est pas aussi efficace que l’hélichryse ou la lavande aspic, mais l’encens se défend bien côté cicatrisant !
  • anti-inflammatoire, et
  • expectorante respiratoire.

Mais c’est surtout dans le domaine psycho-émotionnel que l’on peut dire que l’huile essentielle d’encens a gagné ses lettres de noblesse. L’encens a un atout de taille : il est à la fois stimulant et relaxant, une combinaison parfaite pour toute personne qui a besoin de toute son attention tout en étant détendue. Intéressant pour les examens, un cours de méditation, et bien sûr – vous l’aurez compris, pour ouvrir l’esprit lors d’un prêche religieux !

D’où vient cette double propriété tonique et sédative ? Des monoterpènes qui stimulent les glandes corticosurrénales tout d’abord, puis des sesquiterpènes qui ont des propriétés hypotensives, relaxantes et antidouleur.

Utilisation

Comme indiqué ci-dessus, la voie royale d’utilisation reste la diffusion, aussi bien pour les effets physiologiques que psycho-émotionnels.

Le massage offre également de nombreux avantages (outre l’odeur, qui voyage sur vous du coup !) pour différentes pathologies :

  • problèmes de peau : diluez 1 goutte dans 4 gouttes d’huile végétale et appliquez sur la zone de peau abîmée.
  • problèmes respiratoires : diluez 1 goutte dans 4 gouttes d’huile végétale et appliquez sur le thorax et le haut du dos.
  • pour stimuler le système immunitaire : diluez 1-2 gouttes dans une huile végétale et massez le long de la colonne vertébrale et dans le haut du dos.
  • pour les insomnies ou les épisodes de stress : massez 1 goutte à l’intérieur de vos poignets ou sur le plexus solaire.

On évite par contre la prise orale de cette huile essentielle.

Contre-indications

Pas d’huile essentielle d’encens (oliban) pendant la grossesse et l’allaitement, ni chez les enfants de moins de 3 ans.

La diffusion est cependant acceptable, mais attention car l’odeur peut être assez forte et ne pas convenir à tout le monde.

Comments

Be the first to comment.

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!