jusquiame noire

Dans ma série de l’hiver des plantes magiques, toxiques et médicinales à la fois, voici une grande dame !

J’étais déjà dans la pharmacopée des Egyptiens et des Mésopotamiens il y a des millénaires. Connue comme une drogue au même titre que l’opium, mes effets psychotropes étaient utilisées dans la bière en Scandinavie pour augmenter l’état d’ivresse, ou encore par les oracles telles que la pythie de Delphes pour prédire l’avenir. Il paraît même que si on s’enduit le corps d’un onguent qui me contient, on peut s’envoler sur un balai volant telle une sorcière !

Mais c’était surtout pour mes propriétés antalgiques, qui calme la douleur, que j’étais prisée des médecins et des patients, avant d’être abandonnée car trop dangereuse.

Qui suis -je ?

.

.

.

.

.

Réponse : la jusquiame noire (Hyoscyamus niger

Laisser une réponse

one + five =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
Minimum 4 characters