Posted by on 25 mars 2018

Je fais ma première sortie depuis l’arrivée du printemps cette année en balade gourmande pour découvrir avec une vingtaine de personnes la flore comestible de Bruxelles.

Le long de la Woluwe, ce petit ruisseau entouré d’une zone Natura 2000, et autour de la ferme « Hof ter Musschen » à Woluwé-Saint-Lambert, de nombreuses plantes se mettent à pousser, quelques-unes toxiques, mais la plupart comestibles.

Je vous propose d’abord de voir combien de ces plantes vous connaissez avant de vous proposer des conseils de cueillette de plantes sauvages comestibles.

Saurez-vous reconnaître ces quelques plantes ?

Parmi ces plantes qui poussent facilement dans les zones naturelles de Bruxelles, il n’y en a que 2 qui ne sont pas comestibles. Saurez-vous les trouver et reconnaître les autres ?

Conseils de cueillette de plantes sauvages comestibles

Ces conseils ne sont pas superflus, surtout si vous restez dans ou autour d’une ville. Ils vous permettent de profiter de cette belle activité tout en respectant la Nature et vous-même.

Les règles à respecter pour cueillir en toute sécurité :

  1. Ne cueillez que les plantes que vous connaissez ou que vous reconnaissez avec certitude. Apprenez à reconnaître les plantes comme un botaniste.
  2. Ne cueillez que ce dont vous avez besoin : si la plante est abondante et courante, cueillez, sinon abstenez-vous ou goûtez-là simplement. N’arrachez jamais les racines, sauf si c’est pour les consommer.
  3. Utilisez de préférence vos mains, ou à défaut un petit couteau. Il est dit que le prélèvement à la main à meilleur goût et permet à la plante de se régénérer plus vite.
  4. Apprenez à reconnaître les plantes toxiques les plus courantes.
  5. Testez toujours sur vous-même avant d’en proposer aux autres.

Les règles pour profiter au maximum des bienfaits des plantes :

  • Ne cueillez que la partie de la plante qui se consomme.
  • Fleurs : les ramasser à peine ouvertes
  • Feuilles : les ramasser en jeunes pousses de préférence pour un usage alimentaire ; juste avant la floraison pour un usage médicinal.
  • Racines : les annuelles à l’automne (eg. carotte sauvage) ; les vivaces à l’automne mais acceptable toute l’année.
  • Evitez les plantes qui ne vous paraissent pas saines.
  • En ville : évitez les plantes proches de lieux pollués tels que les bords de routes, décharges, champs ou jardins cultivés en non-bio.

Le matériel de cueillette :

  • un grand panier en osier,
  • des sacs en papier ou en tissu,
  • un petit couteau ou une petite paire de ciseaux,
  • une pelle portable pour les racines profondes,
  • une scie portative ou un sécateur pour les branches.

Voilà vous êtes prêts pour votre première balade ! Où irez-vous ?

Comments

  1. Découverte de la flore printanière comestible des Ardennes en Belgique | Aroma'Tips - […] Si vous vous lancez dans la cueillette-dégustation de plantes sauvages, lisez les recommandations que j’ai compilées pour vous sur…

Leave a Reply

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!