Que vous soyez citadin ou que vous habitiez à la campagne, et pour peu que vous viviez en France ou en Europe, vous avez probablement perdu de vue la Nature avec un grand N, celle qui reste indomptable, et succombé aux sirènes de la modernité et de notre société de consommation.

Cela fait bien au moins deux générations, depuis la fin de la deuxième guerre mondiale, élevées avec peu ou pas de contact quotidien à la nature et très peu de connaissances sur comment la celle-ci fonctionne. Et je ne parle pas des connaissances théoriques que certains d’entre nous possèdent, mais bien de connaissances intuitives, acquises par l’expérience et la transmission orale.

Comment retrouver cette connexion à la nature, qui est également un pont vers notre propre nature profonde et notre place sur cette Terre ? Et comment le faire sans en même temps abandonner les avancées scientifiques qui nous permettent de mieux comprendre cette même nature ?

Les 10 livres que je vous propose de découvrir ci-dessous sont une réponse à ces questions. Ils offrent un regard poétique ou philosophique sur la nature, tout en intégrant les derniers connaissances sur les plantes, les écosystèmes et l’importance des interactions entre la faune et la flore. Tous sont agréables à lire, même si certains sont plus abordables que d’autres, et tous ont en commun de bousculer nos idées reçues sur la nature et notre rapport à celle-ci.

Petit tour d’horizon qui je l’espère vous inspirera dans vos choix de lectures d’été !

L’âme de la nature, de Rupert Sheldrake

On ne présente plus le scientifique et penseur Rupert Sheldrake. Dans son ouvrage clé paru en 1991, il redonne au cosmos une existence en tant qu’être vivant, mu par une force créatrice et capable de s’autodéterminer. Ce passage par l’infiniment grand permet de replacer les débats et les connaissances actuelles sur la nature sous un jour nouveau et d’envisager tout l’univers comme une grande entité où tout communique.

Pensées de la Terre, de John Baird Callicott

Peu connu du grand public, Callicott est un grand penseur de l’écologie moderne et a donné le premier cours d’éthique environnementale en 1971.

Dans cet ouvrage passionnant qu’on ne lâche pas, il revisite les grandes religions et les traditions orales des peuples du Pacifique et des Amériques pour y découvrir l’éthique environnementale qu’il confronte ensuite à la pratique. C’est une méditation à l’échelle mondiale sur le rapport homme-nature et une invitation au voyage dont vous ressortirez transformé.

Eloge de la plante. Pour une nouvelle biologie, de Francis Hallé

Francis Hallé est ce biologiste explorateur qui a lancé le Radeau des cimes en Amazonie et contribué à faire mieux connaître la forêt comme un écosystème complexe par sa participation au documentaire Il était une forêt, entre autre.

Dans ce petit ouvrage très dense, il explique pourquoi nous avons tant de préjugés par rapport aux plantes (on « végète, on est « un légume »), et pourquoi les plantes sont en fait des entités vivantes beaucoup plus élaborées que nous et dotées d’une autre forme d’intelligence tout aussi exceptionnelle que la nôtre. Un ouvrage éclairant qui replace l’Homme à sa juste place dans son environnement.

Permaculture : Guérir la Terre, Nourrir les Hommes, de Perrine et Charles Hervé-Gruyer

Quand j’ai lu Permaculture, j’ai eu un coup de foudre pour cette philosophie de vie et cette agriculture différente, malgré les connaissances que j’avais déjà en agriculture sauvage et en agroécologie. C’est que Perrine et Charles ont l’art de raconter leur aventure et de partager ce qu’ils ont découvert en faisant le tour du monde avant de s’installer en Normandie à la ferme du Bec-Hellouin.

Ils ont été parmi ceux qui ont fait découvrir la permaculture aux Français et ce livre explique comment et pourquoi.

50 plantes qui ont changé le cours de l’Histoire, de Bill Laws

Pour les férus d’histoire et de nature, ce livre est un incontournable ! On y apprend énormément de choses sur les hommes, plus que sur les plantes, et plein d’anecdotes historiques qui expliquent pourquoi telle ou telle plante est devenue si importante ou populaire dans nos sociétés

Un livre coup de coeur qui se lit au rythme que l’on veut et qui fera de vous un crack des anecdotes botaniques 🙂

Ecoute l’arbre et la feuille, de David G. Haskell

Un de ces livres qui combinent poésie et science avec un brio époustouflant, c’est l’histoire de 12 arbres extraordinaires répartis sur tous les continents que le biologiste David Haskell a côtoyé pendant des mois voire des années  et dont il raconte la vie.

Non seulement on en apprend beaucoup sur les arbres, mais également sur tous les bruits de la forêt. Un livre qui vous fera voyager par les sons qu’il évoque…

Penser et agir avec la nature, de Catherine et Raphaël Larrère

Une fois n’est pas coutume, ce livre est une réflexion philosophique sur notre rapport à la nature, comment nous la conceptualisons et comment nous nous positionnons en tant qu’humains par rapport à elle.

Les deux acteurs revisitent les grands textes de la littérature sur la nature, les débats sur la nature sauvage (« wilderness » en anglais) qui ont créé le mouvement conservationniste aux Etats-Unis au 19ème siècle et les plus récentes réflexions sur la justice environnementale, le droit des animaux ou encore la définition de la biodiversité face à la disparition alarmante des espèces depuis une soixantaine d’années.

Feral, de George Monbiot

Je n’ai pas trouvé Feral en français, mais l’anglais de Monbiot, ce grand biologiste britannique devenu militant écologiste, est si pur et délicat et son propos si pertinent que vous me pardonnerez si vous lisez un peu d’anglais.

Monbiot se passionne dans ce livre très poétique pour les tentatives humaines d’ensauvagement de la nature, c’est-à-dire nos efforts pour réintroduire les loups, les ours, des espaces vierges et intouchés dans certaines forêts, etc.

Tout l’attrait du livre, outre le style superbe de l’auteur et son expérience personnelle qu’il mêle à des réflexions scientifiques pointues, tient dans la nature de son observation de la nature à travers le regard que porte les hommes sur celle-ci. Une méta-histoire dans l’histoire qui nous permet de prendre du recul par rapport à ce que nous appelons la « nature » justement.

La vie secrète des arbres, de Peter Wohlleben

Wohlleben a un nom prédestiné pour un garde forestier, il s’appelle « bien-vivre » en allemand, tout un programme ! Son livre est devenu un best-seller et c’est tout à fait justifié, car on y découvre la vie des arbres comme si on lisait un magazine people. C’est passionnant et écrit d’une manière si originale qu’on en oublie toutes les études scientifiques qui y sont cités et qu’on se prend à visualiser tous les arbres dont il parle comme si c’était des voisins.

Un livre qui rendra vos prochaines balades en forêt encore plus magiques et qui bousculera pas mal de vos connaissances sur les arbres.

Semer dans le désert, de Masanobu Fukuoka

Avec La Révolution d’un seul brin de paille paru dans les années 90 au Japon, Fukuoka lança une bombe dans la mare de la révolution verte asiatique, en prouvant qu’une autre forme d’agriculture était possible. Son dernier ouvrage est un résumé de toute son oeuvre.

Plus qu’un illuminé qui parle de la nature comme d’un être vivant à part entière, Fukuoka est un pionnier de l’agriculture sauvage (concept proche de la permaculture) et développa une variété de riz rustique qui ne nécessite quasiment aucune eau et qui pourtant donne des rendements parmi les plus élevés du Japon, tout en n’utilisant que des engrais naturels et avec un effort minimal !

Un texte à découvrir absolument pour une autre vision de la nature que celle de l’Occident.

Et vous, c’est quoi votre livre préféré sur la nature ?

Laisser une réponse

− 4 = six

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
Minimum 4 characters